Amnesty International Section suisse Politique d'embauche

Mars 2015
Précisions pour les personnes qui postulent Veuillez envoyer votre candidature uniquement pour des postes faisant l’objet d’une annonce et ne pas envoyer d’offres spontanées. Vous pouvez nous envoyer ...
Précisions pour les personnes qui postulent
  • Veuillez envoyer votre candidature uniquement pour des postes faisant l’objet d’une annonce et ne pas envoyer d’offres spontanées.
  • Vous pouvez nous envoyer votre candidature par voie électronique en fichier PDF.
  • Nous prions les personnes qui postulent de ne PAS joindre une photo à leur dossier.
Politique d'embauche de la Section suisse d'Amnesty International
  • La structure professionnelle de la Section suisse d’Amnesty International est ouverte, sans discrimination ni barrières, aux personnes issues de tous les groupes sociaux. Amnesty est consciente que certains groupes de personnes sont discriminés sur le marché du travail ou en sont exclus, au cours d’une recherche d’emploi ou d’un processus d’embauche. Amnesty ne tolère pas de telles discriminations, directes ou indirectes, fondées sur le sexe, le handicap, l’âge, la nationalité, la religion / l’orientation religieuse, le contexte socio-économique, l’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle.
  • Lors du processus de sélection, l’égalité des chances est garantie à chaque personne qui répond aux exigences professionnelles et à la nature du poste à repourvoir. Une condition commune à tous les postes vacants et aux stages est d’avoir de très bonnes connaissances de l’allemand et du français. Pour chaque poste mis au concours, nous publions un profil d’exigences détaillé.
  • Amnesty Suisse tient à une répartition équilibrée des genres à tous les échelons hiérarchiques et pour toutes les fonctions. Si les femmes, resp. les hommes, sont sous-représenté·e·s dans le programme concerné, Amnesty recherche l’égalité. Les responsables du recrutement prennent alors prioritairement en considération les candidatures du genre sous-représenté, à qualifications équivalentes. Cette règle est valable en particulier pour des fonctions de cadre.
  • Dans la mesure du possible, des personnes des deux sexes sont représentées au sein de la commission de sélection (sélection des dossiers et entretiens d’embauche).
  • Le système salarial homogène et transparent d’Amnesty Suisse est lié aux exigences et à la fonction. Il garantit l’égalité salariale entre femmes et hommes ainsi que l’égalité de traitement entre nouveaux postes et postes déjà existants.
  • Les indications sur le salaire figurent de façon transparente sur les offres d'emploi publiées par Amnesty Suisse. L'écart salarial - c'est-à-dire le rapport entre le salaire de fonction le plus bas et le salaire le plus élevé - est de 1:2. Les coûts globaux de tous les membres de la direction ainsi que celui de la directrice générale / directeur général (y compris les cotisations sociales de l'employeur et les allocations pour enfant et allocations familiales versées par Amnesty) sont visibles dans l'annexe aux comptes annuels. Le salaire brut de la directrice générale / directeur général se monte à CHF 146'000 (annuel) ou CHF 11'200 (mensuel). Ce salaire correspond environ au salaire médian perçu par les directeurs et directrices d'ONG et d'oeuvres d'entraide en Suisse qui bénéficient du sigle ZEWO (selon une étude ZEWO publiée en 2013).
  • Amnesty Suisse favorise la conciliation entre charges professionnelles et familiales en proposant des postes à temps partiel (le temps partiel est la règle), un modèle d’annualisation effective du temps de travail et une réglementation novatrice des vacances.