Amnesty International célèbre son jubilé le 28 mai 50 ans au service des droits humains

Berne, 25 mai 2011
Berne, 24. Mai 2011. En 1961, deux étudiants portugais sont jetés en prison pour avoir porté un toast à la liberté. Cet incident constituera l’élément déclencheur de la fondation d’Amnesty ...

 

Berne, 24. Mai 2011. En 1961, deux étudiants portugais sont jetés en prison pour avoir porté un toast à la liberté. Cet incident constituera l’élément déclencheur de la fondation d’Amnesty International.  La plus importante organisation militant en faveur des droits humains compte aujourd’hui plus de trois millions de membres et est présente dans plus de 150 pays. Tous les jours ou presque l’organisation publie une action urgente en faveur de personnes menacées aussitôt qu’elle prend connaissance d’une arrestation arbitraire, d’un cas de torture ou de l’imminence d’une exécution. Le samedi 28 mai, Amnesty International trinquera elle aussi à la liberté et célébrera par diverses manifestations son 50ème anniversaire, à Berne et dans toute la Suisse.

Le monde d’il y a cinquante ans avait un tout autre visage, Il était divisé en deux blocs, l’Afrique du Sud vivait sous le régime de l’Apartheid, les militaires contrôlaient l’Espagne et la Grèce et le Portugal vivait sous la férule du dictateur Salazar. A Lisbonne deux étudiants étaient jetés en prison et condamnés à sept ans de réclusion pour avoir simplement porté un toast à la liberté.

Cet incident eut le don d’indigner l’avocat et journaliste britannique Peter Benenson. Seul il ne pouvait toutefois pas entreprendre grand chose et il a donc appelé, par un article paru le 28 mai 1961 dans le quotidien « The Observer », le public à se mobiliser pour les prisonniers oubliés. Amnesty International était née.

 

Amnesty International est aujourd’hui un mouvement mondial de plus de 3 millions de membres répartis dans plus de 150 pays. La Section suisse compte pour sa part environ 49'000 membres, 130'000 donateurs et près de 2000 militants  actifs au sein de 87 groupes locaux ou thématiques.

 

Cinquante ans après sa fondation, Amnesty International lutte encore, jour après jour, pour la libération de prisonniers d’opinion, contre la torture, contre les disparitions forcées et contre la peine de mort. L’organisation mondiale s’engage également pour une protection globale et l’indivisibilité des droits humains. Elle a ainsi mené, par exemple, des campagnes contre la violence faite aux femmes, contre la pollution engendrée par les multinationales du pétrole dans le delta du Niger, contre l’impunité des criminels de guerre, pour une procédure d’asile et une politique migratoire équitables ou encore pour lutter par la justice contre la pauvreté

 

En 2010, Amnesty International a lancé 252 « Actions Urgentes » dans des cas d’arrestations arbitraires, de menaces de mort, de disparitions forcées, de torture ou d’exécutions imminentes. Ce type d’action, utilisé en cas de menace immédiate de grave violation des droits humains est efficace: dans près de la moitié des cas les conditions de détention s’améliorent, la torture cesse ou la libération survient.

 

Le 28 mai, dans le cadre de diverses manifestations, la Section suisse, comme jadis les deux étudiants portugais, portera un toast à la liberté. Une table ronde sur le thème: « Quelles solidarités vis à vis des révolutions arabes ? » aura lieu à Berne et précédera un concert des Young Gods. A Lausanne, le 25 mai, un concert sera donné par deux groupes locaux, Patterns et March.  Diverses manifestations sont prévues dans les principales villes de Suisse romande.

 

 

Informations:

- Alain Bovard, Porte-parole, Tél: 031 307 22 23 (direct) ou 079 430 14 68 (mobile)

 

 

Information aux rédactions:

Vous trouverez en annexe

  • l’agenda de toutes les manifestations organisées en Suisse romande pour le 50ème anniversaire, y compris le programme de la fête « 50 ans d’Amnesty » le samedi 28 mai à Berne. Participeront à la table ronde « Quelles solidarités vis à vis des révolutions arabes ? »: Madame Nehad Abu El Konsam, du Women’s right center du Caire, Madame Srdja Popovic du Centre d’action non violente de Belgrade, Monsieur Urs Sekinger de Solifonds et Madame Manon Schick, directrice générale de la Section suisse d’Amnesty International.
  • une chronologie de la Section suisse d’Amnesty International.

 

 

Vous pouvez également consulter notre site internet  http://www.amnesty.ch/fr/actuel/agenda/suisse-romande pour un calendrier mis à jour quotidiennement.

 

 

Des photos et des clips vidéo sont également à votre disposition sur demande, y compris diverses affiches d’anciennes campagnes menées par Amnesty International.

 

Nous vous faisons volontiers parvenir sur demande le numéro spécial consacré au 50ème anniversaire du Magazine « Amnesty », plus particulièrement centré sur la Suisse.

 

Enfin vous pouvez trouver divers documents susceptibles de vous fournir plus d’information de base sur Amnesty International, à télécharger sur le site internet de notre section française :

 

http://www.amnesty.fr/Presse/50eme-anniversaire

 

Télécharger le Communiqué de presse