Opinion Mes bonnes résolutions pour l’année 2016

Opinion signée par Manon Schick, directrice de la Section suisse d’Amnesty International, parue le 5 janvier 2016 dans le journal 24 Heures.
Pour la nouvelle année, Manon Schick - directrice d’Amnesty International Suisse -, nous fait part de ses bonnes résolutions.

M’inscrire au semi-marathon de Lausanne pour m’obliger à faire plus régulièrement de la course à pied, m’arrêter pour respirer en regardant le lac Léman, apprécier cette quiétude et me dire que nous avons de la chance de vivre dans un si beau pays, si paisible. Réduire mon empreinte carbone, prendre moins souvent l’avion, acheter des légumes de la région, appliquer enfin la recommandation mille fois répétée par mon père d’éteindre la lumière en quittant une pièce.

Manger moins de viande, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, me priver pendant un mois d’alcool et de chocolat pour perdre les kilos accumulés durant les fêtes, me persuader que je ne les reprendrai pas aussitôt.

Trier mes armoires et mes étagères, faire de la place dans ma vie au sens propre et de manière symbolique, jeter ce vieux dictionnaire que je n’ai plus ouvert depuis l’invention d’Internet, donner les livres que je ne lirai jamais à la brocante de l’Armée du Salut, apporter les habits chauds que je ne mets plus aux associations locales qui viennent en aide aux réfugiés syriens, m’émouvoir de la joie de ces enfants devant leur première neige.

Ne pas me laisser envahir par le climat de peur actuel, vivre dans la confiance, refuser les mesures d’état d’urgence et de surveillance que nos gouvernements veulent nous imposer, croire en la justice et au respect de l’état de droit comme les meilleures méthodes pour prévenir le terrorisme.

Dire plus souvent à mes proches que je les aime, féliciter mes collègues de leurs succès, profiter de chaque occasion pour remercier les bénévoles qui s’investissent inlassablement et leur permettre de maintenir cette flamme de l’engagement intacte. Rester indignée face aux injustices, ne jamais tomber dans le cynisme ou baisser les bras en cas de défaite, trouver les mots justes pour motiver et convaincre. Se rappeler que le seul combat perdu d’avance est celui qui n’a pas été mené.

Ne pas laisser passer sans réagir des propos discriminatoires, racistes ou homophobes. Dénoncer les discours populistes qui nous présentent les personnes d’origine étrangère comme des criminelles et comme la cause de tous nos maux.

Rire au moins une fois par jour. Voir un des « Star Wars » pour savoir de quoi tout le monde parle. Ecrire un livre. Inviter des amis et refaire le monde.

Ne pas commencer dix choses en même temps sans en terminer une seule, ne pas toujours remettre au lendemain les tâches que je pourrais commencer aujourd’hui, éviter d’attendre le dernier moment pour rédiger ma chronique pour 24 Heures. Me contenter de la moitié de ces bonnes résolutions lors du prochain passage à l’an nouveau.

Et vous, quelles bonnes résolutions avez-vous prises pour 2016 ? Belle année à toutes et à tous !