Atelier Téléphone portable et droits humains

Pour des élèves de 15 à 20 ans qui étudient dans un établissement post-obligatoire. L'atelier dure 1h30 - deux périodes de 45 minutes. Jusqu'à 30 élèves peuvent y participer. Plusieurs ateliers dans plusieurs classes peuvent également être organisés. Nous participons volontiers à des journées hors-cadre.

Objectifs pédagogiques :

Les élèves comprennent les enjeux derrière la fabrication des Smartphones sous l’angle des droits humains.

Les élèves sont en mesure d’identifier des pistes d’action pour protéger les droits humains.

Méthode didactique :

L’atelier commence avec une activité brise-glace qui a pour but de détendre les participant-e-s et les mettre à l’aise pour pouvoir mieux débattre et échanger au cours de l’animation. Les élèves passent ensuite à l’identification des étapes de fabrication d’une téléphone portable et des problèmes qui y sont liés. Le PPT sur les droits humains sert ensuite d’introduction pour parler des droits humains en général. C’est la partie théorique, de transmission de connaissance, de « tête ». Avec l’activité de l’album, les élèves vont être amenés à comprendre de quelle manière les problèmes identifiés au préalable sont des violations de droits humains. Il s’agit de la partie « cœur » de l’atelier. Cette partie permet aussi de relever les diverses mesures qui peuvent être mises en place à différentes échelles pour faire face à cette situation. C’est la partie « main » de l’EDH.

Organisation logistique :

Pour cet atelier, le duo d'animateurs ou animatrices aura besoin d'un endroit pour écrire (tableau noir, retroprojecteur, uniboard, etc.), d'un projecteur, d'un ordinateur où brancher leur clé USB ou de la possibilité de brancher leur propre ordinateur et d'enceintes pour le son.

Contribution financière :

Nous demandons une contribution financière de CHF 200.- pour un atelier de 1h30. CHF 100.- par animateurs/trice qui viennent en duo. Ce montant peut être adapté à votre budget.

Prendre contact avec notre équipe.