Participez au marathon des lettres avec votre classe Kit pédagogique du Marathon des lettres 2020

Amnesty International lance chaque année à Noël un marathon des lettres, qui porte les cas de personnes, de groupes ou de communautés à la connaissance de décideurs qui sont à même de faire évoluer leur situation. Cette action, coordonnée dans le monde entier donne une véritable visibilité à ces cas, en organisant des manifestations et des actions médiatiques, et attire l’attention de la communauté internationale par l’intermédiaire des médias et d’Internet.

Avec ce kit, vous pouvez offrir la possibilité à vos élèves de participer à notre campagne Écrire pour les droits, à laquelle participent des millions de personnes dans le monde entier!
Travaillez sur les cas concrets et actuels de violations des droits humains dans le monde, avec la possibilité pour vos élèves d'envoyer ou non les lettres écrites.

Ce kit propose des activités pédagogiques qui permettront à vos élèves de travailler des objectifs tels que :

  • développer des savoir-faire et des compétences clés en matière de droits humains,
  • se forger leur propre opinion par l'exercice du débat,
  • se poser des questions et acquérir une compréhension approfondie des sujets abordés,
  • être actrices et acteurs de leurs apprentissages,
  • découvrir des possibilités concrètes d'action pour participer au changement qu'elles et ils souhaite pour le monde.

Télécharger ici le dossier de présentation de tous les cas cas du marathon des lettres 2020

Activité pédagogique_Le cas de Gustavo Gatica, Chili

Activité pédagogique_Le cas de Nassima Al Sada, Arabie Saoudite

Activité pédagogique_Le cas des militant.e.s de la marche des fiertés de l'Odtü, Turquie

Activité pédagogique_Le cas de Paing Phyo Min, Myanmar

Activité pédagogique_Le cas de Germain Rukuki, Burundi

Activité pédagogique_Le cas de Jani Silva, Colombie

Quels effets pour quelle problématique ?

À la suite de notre appel international à l’action, des représentant·e·s des États concernés croulent sous les lettres.
Cette année, les
cas portés représentent des personnes emprisonnées pour avoir défendu leurs droits et exprimé leurs opinions, des militant·e·s LGBTI pris pour cible en raison de leur identité de genre, des manifestant·e·s pacifiques qui ont été frappé·e·s et tué·e·s par balle et des défenseur·e·s de l’environnement qui ont été victimes de harcèlement, d’intimidation et d’autres atteintes de leurs droits.
Ces personnes recevront
des messages de solidarité de milliers d’autres personnes des quatre coins du monde. Ainsi, elles et leur famille savent que l’attention du public est attirée sur leur histoire et qu’on ne les oublie pas.