La nouvelle grande campagne d'Amnesty International. © AI
La nouvelle grande campagne d'Amnesty International. © AI

Marathon des lettres 2017 I'M HERE: un autoportrait pour la liberté

Cette année, le traditionnel Marathon des lettres d’Amnesty International se double d’une campagne en ligne pour dire aux militants des droits humains emprisonnés et à leur gouvernement : « Je suis là ».

Le Marathon des lettres d’Amnesty International est la plus grande action mondiale de lettres pour les droits humains. Chaque année, des millions de personnes du monde entier demandent aux gouvernements de libérer des prisonniers d’opinion et de mettre fin aux violations de leurs droits.

La Section suisse d’Amnesty International a mis sur pied un nouvel outil qui permet désormais d’exprimer sa solidarité en ligne. Il s’agit de la plate-forme « I’M HERE ». Toute personne désireuse d’y participer est invitée à envoyer un selfie. Rassemblés et rendus anonymes, ces selfies formeront une immense mosaïque envoyée à la personne soutenue et à son gouvernement.

« Pris de manière isolée, un clic ou un selfie n’a certes que peu de pouvoir. Mais démultipliés par millions, nos messages forment une avalanche que les États ne peuvent plus ignorer », explique David Cornut, qui a mis sur pied la campagne à la Section suisse d’Amnesty International.

Mahadine, Tchad

Le journaliste Tadjadine Mahamat Babouri, communément appelé Mahadine, du Tchad, est au centre de la campagne en ligne. Il a posté en septembre 2016 une vidéo sur Facebook critiquant la corruption du gouvernement. Peu de temps après, il a été enlevé en pleine rue par les services de sécurité. Battu, électrocuté et enchaîné pendant des semaines, il a été déplacé d’une prison à l’autre. Mahadine risque aujourd’hui la prison à vie.