Guatemala / Bernardo Caal Xol Emprisonné pour avoir défendu une rivière sacrée

Novembre 2021
Bernardo Caal Xol est enseignant, dirigeant syndical et défenseur des droits humains. Il a été condamné à plus de sept ans de prison pour avoir défendu les droits des Mayas Q'eqchi' au Guatemala.

Demandez au Guatemala de libérer Bernardo maintenant

Le Cahabón, l'une des plus longes rivières du Guatemala, se trouve sur les terres de la communauté indigène Q'eqchi' et est considérée comme sacrée. Lorsqu'une entreprise, avec l'aval du gouvernement, s'est mise à construire un barrage sur la rivière et deux centrales hydroélectriques, Bernardo Caal Xol et sa communauté ont protesté. Non seulement leurs forêts sont abattues pour la construction des centrales électriques, mais les Q'eqchi' perdent aussi l'eau qui est essentielle à leur survie.


Malgré l'obligation qui lui incombe en vertu du droit international, le Guatemala n'a pas fait participer les communautés Q'eqchi' concernées au processus décisionnel. C'est pourquoi, au nom de 56 communautés, Bernardo a demandé l'arrêt des projets.  Il s'est ainsi rendu aussi impopulaire auprès de l'entreprise que de l'élite économique et politique du Guatemala.

Après des campagnes de dénigrement dans plusieurs médias, les autorités ont arrêté Bernardo Caal Xol et l'ont condamné, sans la moindre preuve, à sept ans et quatre mois de prison en novembre 2018.

« Pourquoi suis-je en prison ? », demande Bernardo.« Pour avoir dénoncé ce qu'ils font aux rivières, pour avoir défendu le peu qu'il en reste. »

Demandez au Guatemala de libérer Bernardo maintenant