Prudence Amoussou © Droits réservés / Amnesty International
Prudence Amoussou © Droits réservés / Amnesty International

Bénin: Action lettre pour Prudence Amoussou Justice pour une femme tuée par la police

Lettres contre l'oubli d'avril 2020
Prudence Amoussou est décédée le 2 mai 2019 des suites de violences policières. Sa dépouille se trouve toujours à la morgue. La famille attend toujours justice et la vérité sur les circonstances de son décès.

Prudence Amoussou, mère de trois garçons et de quatre filles, est décédée à l’âge de 37 ans. Elle a été blessée le 1er mai 2019 à Cotonou, au Bénin, lorsque la police a tiré à balles réelles sur des personnes qui manifestaient à la suite des élections législatives controversées qui se sont tenues dans le pays en 2019. Le lendemain, Prudence Amoussou est décédée à l’hôpital des suites de ses blessures. Sa famille s’est vue interdire l’accès à sa dépouille. Le 6 août 2019, des responsables de l’hôpital ont intimé l’ordre à la famille de Prudence Amoussou de récupérer dans les 10 jours son corps conservé à la morgue. Ils lui ont ensuite remis un certificat de décès attestant que Prudence Amoussou était morte de «suite de maladie».

Sa famille demande l’ouverture d’une enquête comprenant une autopsie, ainsi qu’une attestation médicale de l’hôpital indiquant la véritable cause du décès. À ce jour, la famille n’a reçu aucune réponse à cette demande.

La dépouille de Prudence Amoussou se trouve toujours à la morgue.

Le 31 octobre 2019, le Parlement béninois a voté «l’amnistie des faits criminels, délictuels et contraventionnels» commis durant les violences liées aux manifestations qui ont suivi les élections législatives béninoises controversées d’avril 2019. Cette loi d’amnistie est un déni de justice et de vérité pour la famille de Prudence Amoussou et pour les autres victimes de violations des droits humains. Elle empêche la famille de Prudence Amoussou de demander justice au Bénin et de faire éclater la vérité sur les circonstances de son décès.


Veuillez écrire une lettre courtoise en français au ministre de la Justice et au Président de Bénin :

PROPOSITION DE LETTRE et revendictions en français
(Modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Monsieur,

Prudence Amoussou, mère de trois garçons et de quatre filles, est décédée à l’âge de 37 ans. Elle a été blessée le 1er mai 2019 à Cotonou, lorsque la police a tiré à balles réelles sur des personnes qui manifestaient à la suite des élections législatives. Le lendemain, Prudence Amoussou est décédée à l’hôpital des suites de ses blessures.
Depuis lors, sa famille demande justice. Et la dépouille de Prudence Amoussou se trouve toujours à la morgue.

Cette situation me préoccupe beaucoup, et je vous demande de veiller à ce qu’une enquête criminelle approfondie et impartiale sur la mort de Prudence Amoussou soit menée dans les meilleurs délais et que les auteurs présumés soient traduits en justice dans le cadre d’une procédure respectant les normes internationales en la matière.
De plus, je vous demande d’accorder des réparations à la famille de Prudence Amoussou pour le décès de cette dernière.
Finalement, j’engage votre gouvernement de modifier la loi d’amnistie n° 2019-39 pour interdire l’amnistie des faits criminels et des autres violations graves des droits humains commis au cours de la période postélectorale.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de ma haute considération.
 

Crise de Corona: Info envois par poste

ATTENTION ! En raison de la crise de Corona, la distribution du courrier dans le monde est actuellement perturbée. La situation pouvant changer quotidiennement, veuillez vérifier sur le site Internet de la Poste Suisse si des lettres sont actuellement envoyées au pays de destination. Faute de quoi nous vous demandons d’envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyer via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.

Adresser la lettre au :
1.) Ministre de la Justice

Ministère de la Justice et de la Législation
M. Sévérin QUENUM
Avenue Jean-Paul II
01BP 967 Cotonou
Bénin

Fax: +229 21 31 34 48
E-mail: secretariat@justice.bj

Formule d’appel: Monsieur,

2.) Présidentde Bénin

Présidence de la République du Bénin
M. Patrice Talon
Palais de la Marina
Cotonou
Bénin

E-mail: patricetalon@hotmail.fr

Formule d’appel: Monsieur le Président,


Copies à

Ambassade de la République du Bénin
Chemin du Petit-Saconnex 28
1209 Genève

Fax: 022 906 84 61
E-mail: info@missionbenin.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4
» du fichier Word ici
» du fichier PDF ici


Taxe postale: CHF 2.00

 


Model letter in english:

Dear Minister,
The late Prudence Amoussou, 37 years old and mother of three boys and four girls was injured on 1 May 2019 in Cotonou, Benin, when police fired live bullets at protestors during the demonstrations that followed Benin’s controversial 2019 Parliamentary elections. On 2 May, Prudence died in hospital as result of her injuries. Please ensure that a prompt, thorough and impartial criminal investigation into Prudence’s death is carried out, and that anyone suspected to be responsible is brought to justice in a trial that meets international standards; provide Prudence’s family with reparations for her death; and also amend the Amnesty Law n°2019-39 to prohibit amnesties for crimes or other serious human rights violations committed during the post-electoral period.
Sincerely,