Action lettre pour Pierre Claver Mbonimpa Burundi: Procès n'a toujours pas eu lieu

Le 15 mai 2014, Pierre Claver Mbonimpa, un défenseur des droits humains bien connu au Burundi, a été arrêté après avoir affirmé à la radio que de jeunes hommes recevaient des armes et des uniformes ...

Pierre Claver Mbonimpa © JP-Aime Pierre Claver Mbonimpa © JP-Aime

Le 15 mai 2014, Pierre Claver Mbonimpa, un défenseur des droits humains bien connu au Burundi, a été arrêté après avoir affirmé à la radio que de jeunes hommes recevaient des armes et des uniformes et se rendaient en République démocratique du Congo voisine afin d’y suivre un entraînement militaire.

Après quatre mois de détention, il a été remis en liberté pour raisons médicales en septembre 2014. Il est toutefois soumis à de sévères restrictions, n'étant pas autorisé à quitter Bujumbura, la capitale.

Son procès n'a toujours pas eu lieu car les autorités ne cessent d'ajourner les audiences.

 

 


Proposition de lettre et revendications


Monsieur le Président, (*pour le Président*)
Monsieur le Ministre, (*pour les Ministres*)

Le 15 mai 2014, Pierre Claver Mbonimpa a été arrêté après avoir affirmé à la radio que de jeunes hommes recevaient des armes et des uniformes et se rendaient en République démocratique du Congo voisine afin d’y suivre un entraînement militaire.

Après quatre mois de détention, il a été remis en liberté pour raisons médicales en septembre 2014. Il est toutefois soumis à de sévères restrictions, n'étant pas autorisé à quitter Bujumbura.

Son procès n'a toujours pas eu lieu car les autorités ne cessent d'ajourner les audiences.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Monsieur le Président (Monsieur le Ministre), d'abandonner toutes les charges retenues contre Pierre Claver Mbonimpa, car elles sont liées uniquement à la nature de ses activités pacifiques.

Je vous demande également de cesser toute manœuvre de harcèlement et d'intimidation contre lui et contre les autres militants des droits humains au Burundi.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président (Monsieur le Ministre), à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:
Président du Burundi

Pierre Nkurunziza
Bureau du président
Boulevard de l’Uprona
BP 1870, Bujumbura
BURUNDI

Fax: +257 22 24 89 08
E-mail:
Twitter: @BdiPresidence


... et aussi à:

Ministre de la Justice
Pascal Barandagiye
Ministère de la Justice
BP 1305, Bujumbura
BURUNDI

Fax: +257 22 21 86 10 / +257 22 25 33 81
E-mail:


Ministre de l'Intérieur
Édouard Nduwimana
Ministère de l'Intérieur
BP 1910, Bujumbura
BURUNDI

Fax: +257 22 24 53 51

 
Copie à:

Ambassade de la République du Burundi
Rue de Lausanne 44
1201 Genève

Fax: 022 732 77 34
E-mail:

 
Messages de solidarité:

Vous pouvez partager sur les réseaux sociaux des messages, photos et vidéos de solidarité en faveur de Pierre Claver Mbonimpa. Utilisez le hashtag #KomeraTurikumweMbonimpa.

Merci de les envoyer également à l'équipe de la région des Grands Lacs, ,
ou à l'équipe «Personnes en danger», .
Nous les rassemblerons et les ferons suivre à Pierre Claver Mbonimpa.

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli d'août 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres