Érythrée: Action de lettre pour Aster Fissehatsion Détenue au secret sans inculpation ni jugement depuis des années

Aster Fissehatsion est détenue au secret sans inculpation ni jugement depuis septembre 2001. Elle a été arrêtée en compagnie de 10 autres personnes, parmi lesquelles son ex-mari, Mahmoud Ahmed ...

Aster Fissehatsion © Privat Aster Fissehatsion © Privé

Aster Fissehatsion est détenue au secret sans inculpation ni jugement depuis septembre 2001. Elle a été arrêtée en compagnie de 10 autres personnes, parmi lesquelles son ex-mari, Mahmoud Ahmed Sheriffo, alors vice-président de l'Érythrée. Tous appartenaient à un groupe de dissidents politiques connu sous le nom de G-15 / Groupe des 15.

Avant leur arrestation, les membres du G-15, qui étaient tous de hauts responsables du Front populaire pour la démocratie et la justice (FPDJ), parti unique en Érythrée, avaient adressé aux membres du parti une lettre évoquant la « crise de l'Érythrée » et proposant des solutions. La lettre faisait valoir que le chef de l'État et le FPDJ avaient l'obligation, au regard de la Constitution, de convoquer des réunions de parti, de respecter les procédures au sein du Parlement et de l'exécutif et de donner suite à un certain nombre d'engagements du parti en matière de réforme de la justice.

En août 2001, le secrétaire général du FPDJ avait accusé le G-15 de tentative de déstabilisation du pays. En réponse, le G-15 avait publié dans un journal une lettre ouverte appelant le peuple érythréen à se mobiliser pour résoudre les problèmes du pays. Dans la nuit du 18 septembre 2001, 11 des 15 signataires de la lettre ont été arrêtés.


Proposition de lettre et revendications:


Monsieur le Président, (dans lettre pour le Président)
Madame la Ministre (dans lettre pour la Ministre de la Justice)

Aster Fissehatsion est détenue au secret sans inculpation ni jugement depuis septembre 2001. Elle a été arrêtée en compagnie de dix autres personnes, parmi lesquelles son ex-mari, Mahmoud Ahmed Sheriffo, alors vice-président de l'Érythrée. Tous appartenaient à un groupe de dissidents politiques connu sous le nom de G-15 / Groupe des 15.

En août 2001, le secrétaire général du FPDJ avait accusé le G-15 de tentative de déstabilisation du pays. En réponse, le G-15 avait publié dans un journal une lettre ouverte appelant le peuple érythréen à se mobiliser pour résoudre les problèmes du pays. Dans la nuit du 18 septembre 2001, onze des quinze signataires de la lettre ont été arrêtés.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande de remettre en liberté Aster Fissehatsion ainsi que tous les autres prisonniers d'opinion en Érythrée.

Je vous demande de communiquer immédiatement des informations sur le sort de tous ces prisonniers et sur l'endroit où ils se trouvent, et de faire en sorte qu'ils puissent être en contact avec leur famille et leur avocat. En outre, je demande que tous les détenus soient inculpés d'une infraction définie par la loi, ou bien remis immédiatement en liberté.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président / Madame la Ministre, à l’expression de ma haute considération


Lettres adresser à:

Président Issayas Afewerki
Office of the President
PO Box 257
Asmara
Érythrée

Fax: 00 291 – 112 51 23

Ministre de la Justice
Fawzia Hashim
Ministry of Justice
PO Box 241
Asmara,
Érythrée

Fax : +2911 12 64 22

Copie à:

Ambassade d'Erythrée
Case postale 85
Rue de Vermont 9
1211 Genève 20

Fax: 022 740 49 49
E-mail:

None
Messages de solidarité:

Vous pouvez aussi faire circuler des messages de solidarité sur les réseaux sociaux à partir de vos comptes Twitter et Facebook personnels ou ceux de votre groupe ou section.

N'oubliez pas d'inclure le tag #FreeAsterNow dans vos messages.


Adresse:

Aster Fissehatsion Greeting Cards Campaign
C/o Individuals at risk team
Amnesty International, International Secretariat
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de juin 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres