La journaliste Serkalem Fasil a été libérée grâce au Marathon de lettres organisé par AI en 2006 © Privé
La journaliste Serkalem Fasil a été libérée grâce au Marathon de lettres organisé par AI en 2006 © Privé

Ethiopie La journaliste Serkalem Fasil est libre

23 avril 2007
Serkalem Fasil est libre. Le marathon de lettres organisé par Amnesty International en décembre dernier a porté ses fruits. Des milliers de personnes s'étaient mobilisées pour sa libération.

Serkalem Fasil et Eskinder Nega vont enfin pouvoir s'occuper de leur enfant, né en prison l'année dernière. Ils ont été libérés en même temps que six autres journalistes détenus depuis novembre 2005. La Haute Cour fédérale d'Addis Abeba les a acquittés le 9 avril 2007 de tous les chefs d'accusation portés contre eux.

Pour Rudi von Planta, coordinateur du Marathon de lettres à la section suisse d'Amnesty International, «La libération de Serkalem Fasil est une grande victoire. Nous remercions toutes les personnes qui se sont engagées pour le marathon de lettres en 2006».

Copropriétaire et éditrice des journaux Asqual, Menilik et Satenaw, Serkalem Fasil a été arrêtée après avoir publié des articles critiquant l’action gouvernementale lors des élections législatives de mai 2005.

Les autorités ont procédé à des arrestations massives de membres de l’opposition et de journalistes à la suite de manifestations en juin et novembre 2005 qui dénonçaient des fraudes électorales. Au cours de ces événements, plus de 80 sympathisants de l’opposition ont été tués par les forces de sécurité, et sept policiers par des manifestants.

Plus d'informations sur Serkalem Fasil »

Actions urgentes »