Mohamed Mkhaïtir © Amnesty International
Mohamed Mkhaïtir © Amnesty International

Mauritanie: Action lettre pour Mohamed Ould Cheikh Mkhaïtir Condamné à mort suite à un blog sur Facebook

Lettres contre l'oubli de juin 2016
Mohamed Mkhaïtir, un blogueur de 32 ans, a été condamné à la peine capitale pour apostasie le 24 décembre 2014 par le tribunal de Nouadhibou, dans le nord-ouest du pays. Cette condamnation faisait suite à la publication d’un billet de blog sur Facebook, dans lequel il critiquait ceux qui se servent de la religion musulmane pour marginaliser certains groupes en Mauritanie.

Ce texte a également été publié sur plusieurs sites Web avant d’être retiré, certains le jugeant blasphématoire à l’égard du prophète Mahomet. Il constituerait un acte d’apostasie. L’alinéa 4 de l’article 306 du Code pénal mauritanien dispose que «toute personne coupable du crime d’apostasie sera, à moins qu’elle ne se repente au préalable, punie de la peine de mort.»

Mohamed Mkhaïtir a été arrêté le 5 janvier 2014 et placé en détention. Au cours des six premiers mois de sa détention, il a été maintenu à l’isolement dans une cellule dépourvue de W.C. et de douche. Le juge qui a présidé au procès de Mohamed Mkhaïtir au tribunal de Nouadhibou l’a accusé d’apostasie en raison de «propos désinvoltes» à l’égard du prophète Mahomet.

Mohamed Mkhaïtir s’est repenti à deux reprises avant et pendant le procès, expliquant que son texte visait à dénoncer les personnes qui se servent de la religion pour dénigrer certaines catégories sociales et qu’il n’avait pas pour but d’offenser le prophète Mahomet ou la religion musulmane. Bien que l’article 306 du Code pénal prévoie des mesures de clémence en cas de repentance, le tribunal n’a fait montre d’aucune indulgence et l’a condamné à mort.

Ses avocats ont fait appel de sa condamnation en décembre 2014. La date du procès en appel n’a pas encore été fixée.

PROPOSITION DE LETTRE ET REVENDICATIONS

Monsieur le Président,

Mohamed Mkhaïtir, un blogueur de 32 ans, a été condamné à la peine capitale pour apostasie le 24 décembre 2014 par le tribunal de Nouadhibou. Cette condamnation faisait suite à la publication d’un billet de blog sur Facebook, dans lequel il critiquait ceux qui se servent de la religion musulmane pour marginaliser certains groupes en Mauritanie.

Mohamed Mkhaïtir s’est repenti à deux reprises avant et pendant le procès, expliquant que son texte visait à dénoncer les personnes qui se servent de la religion pour dénigrer certaines catégories sociales, et qu’il n’avait pas pour but d’offenser le prophète Mahomet ou la religion musulmane. Bien que l’article 306 du Code pénal prévoie des mesures de clémence en cas de repentance, le tribunal n’a fait montre d’aucune indulgence et l’a condamné à mort.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous prie instamment, Monsieur le Président, d’annuler la condamnation à mort de Mohammed Mkhaïtir et de le remettre en liberté immédiatement et sans condition.

De plus, je vous exhorte de cesser les condamnations des personnes pour apostasie, y compris les militants et les défenseurs des droits humains, la criminalisation de l’apostasie étant incompatible avec les droits humains. Je vous prie aussi d’abolir la peine de mort et, en attendant qu’elle soit complètement abolie, d’instaurer un moratoire officiel sur les exécutions.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE
Mohamed Ould Abdel Aziz
Bureau du Président
BP 184
Nouakchott
Mauritanie

Fax : +222 45 25 98 01

Formule d’appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

... et aussi à

MINISTRE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX
Brahim Ould Daddah
Ministère de la Justice
BP 350
Nouakchott
Mauritanie

Fax : +222 2525 70 02

Formule d’appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,

Copies à

AMBASSADE DE LA RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE
Avenue de France 23
1202 Genève

Fax: 022 906 18 41
E-mail: mission.mauritania@ties.itu.int

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 3 du fichier Word ici.