Le blogueur Mohamed Mkhaïtir avait été condamné à la peine capitale le 24 décembre 2014, suite à la publication d’un billet de blog sur Facebook dans lequel il critiquait ceux qui se servent de la religion musulmane pour marginaliser certains groupes en Mauritanie. © Amnesty International
Le blogueur Mohamed Mkhaïtir avait été condamné à la peine capitale le 24 décembre 2014, suite à la publication d’un billet de blog sur Facebook dans lequel il critiquait ceux qui se servent de la religion musulmane pour marginaliser certains groupes en Mauritanie. © Amnesty International

Mauritanie Annulation de la condamnation à mort d’un blogueur

5 décembre 2017
Bonne nouvelle: en Mauritanie, la cour d’appel a décidé le 9 novembre 2017 de libérer Mohamed Mkhaïtir, le blogueur condamné à mort pour avoir publié un billet «blasphématoire» sur Facebook.

«La libération de Mohamed Mkhaïtir, emprisonné pendant près de quatre ans pour le simple fait d’avoir exprimé pacifiquement son opinion sur Facebook, est un profond soulagement. C’est une immense victoire pour sa famille et lui, ainsi que pour toutes les personnes qui ont fait campagne en sa faveur depuis 2014.», a déclaré Alioune Tine, directeur du programme Afrique de l’Ouest et Afrique centrale à Amnesty International, en réaction à cette décision.

«Maintenant que Mohamed Mkhaitir est libre, les autorités mauritaniennes doivent veiller à ce qu’il ne soit pas soumis à une quelconque menace physique afin qu’il puisse recouvrer sa dignité.

«Ce jugement leur offre une occasion idéale d’opérer un virage sur cette question délicate et de mettre fin à la répression brutale dont sont victimes les défenseurs des droits humains. Il faut qu’elles libèrent Moussa Biram et Abdallahi Matallah, deux militants antiesclavagistes actuellement détenus dans une prison isolée, où ils ont passé près de 500 jours.»

Complément d'information sur sa condamnation