RDC Katanga déclaré coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité

10 mars 2014
La Cour pénale internationale (CPI) a reconnu coupable Germain Katanga, ancien chef de la résistance en République démocratique du Congo (RDC), de participation à une attaque violente au cours de laquelle des civils ont été massacrés dans un village de l’est de la RDC.

«Ce verdict rendra quelque peu justice aux victimes et nous espérons qu’il incitera la RDC à prendre en charge d’autres affaires qui ont jusqu’à présent bénéficié de l’impunité», a déclaré Stephanie Barbour, responsable du Centre d’Amnesty International pour la justice internationale.

Germain Katanga a été reconnu coupable de meurtre, en tant que crime contre l’humanité et crime de guerre, d’attaque délibérée contre une population civile, et de deux autres crimes de guerre – destruction de biens et pillage. Il a toutefois été acquitté de cinq chefs d’accusation, notamment de viol et de réduction en esclavage sexuel constitutifs de crime contre l’humanité et de crime de guerre, et d’utilisation d’enfants soldats âgés de moins de 15 ans prenant directement part aux hostilités, en tant que crime de guerre.

Votre don les protège

De l’aide pour les enfants traumatisés par la guerre Votre don les protège