Swaziland: Action lettre pour Bhekithemba Makhubu et Thulani Maseko Deux critiques de la justice condamnés suite à un procès inique

Bhekithemba Makhubu dit Bheki, rédacteur en chef du mensuel swazi «The Nation», et Thulani Maseko, avocat spécialiste des droits humains, ont été arrêtés le 18 mars 2014 au Swaziland pour avoir écrit ...

Bheki et Thulani Bhekithemba Makhubu (gauche) et Thulani Maseko (droite) © AI (gauche) Centre for Human Rights University of Pretoria (droite)

Bhekithemba Makhubu dit Bheki, rédacteur en chef du mensuel swazi «The Nation», et Thulani Maseko, avocat spécialiste des droits humains, ont été arrêtés le 18 mars 2014 au Swaziland pour avoir écrit deux articles mettant en doute l'indépendance et l'intégrité de la justice dans le pays. Après leur arrestation, les deux hommes n'ont pas été autorisés à consulter leurs avocats et ils ont été placés en détention provisoire à l'issue d'une procédure sommaire à huis clos. Lors de ce procès manifestement inique, le juge a refusé d'accéder à une demande visant à sa récusation, malgré le fait qu'il avait été nommé dans l'un des articles incriminés. Les audiences se sont déroulées avec une présence policière intimidante et des personnes venues soutenir Bheki et Thulani ont été arrêtées. Bheki et Thulani ont été déclarés coupables d'atteinte à l'autorité du tribunal le 17 juillet 2014.

Un recours contre la déclaration de culpabilité des deux hommes sera entendu en mai 2015. En attendant, ils restent derrière les barreaux. Bheki est actuellement détenu à la prison de Sidvwashini, à Mbabane. Thulani est détenu à la prison de Big Bend, à 150 km de Mbabane, une contrainte supplémentaire pour sa famille qui vit toujours à Mbabane.

Leur maintien en détention depuis presque un an est très éprouvant, physiquement et émotionnellement, pour eux et pour leur famille.


Proposition d'action

Veuillez écrire des lettres et cartes de solidarité à Bhekithemba Makhubu et Thulani Maseko.

Veuillez écrire vos messages en anglais ou en français.

Formulation proposée:
Pour cette période difficile, je vous souhaite tout le meilleur et je voudrais vous assurer que vous n'êtes pas seul.
J’admire le courage avec lequel Bheki / Thulani [s’il vous plaît adapter] se porte garant pour ses convictions, et je lui et vous souhaite beaucoup de force.
[Votre signature]

Si vous souhaitez agir par des moyens numériques, vous pouvez envoyer des photos de vous-même avec des messages de solidarité, créer des affiches de solidarité ou encore de courtes vidéos.

Merci de les adresser à l'équipe d’Amnesty de Swaziland, qui veillera à les transmettre aux familles.


Lettres et cartes de solidarité par poste à:

Bheki Makhubu / The Makhubu Family
P.O. Box 4547
Mbabane
H100
Swaziland

Thulani Maseko / The Maseko Family
P.O. Box 6018
Mbabane
Swaziland

 

Par E-mail à:

L’équipe d’Amnesty Swaziland:
tracy.doig@amnesty.org

Elle veillera à les transmettre aux familles …

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli d'avril 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres