Action-photo I’M HERE Mahadine est libre

Février 2018
Pour la campagne en ligne «I’M HERE», Amnesty International a rassemblé de nombreuses photos en novembre et décembre pour Mahadine, un blogueur risquant la prison à vie au Tchad. Les portraits ont été assemblés pour former une mosaïque géante qui a été remise en personne à Mahadine et à sa famille en février 2018. Mahadine a été libéré en avril 2018.

Mahadine avec «son» poster. Mahadine avec «son» poster. Mahadine, père de sept enfants, risque la prison à vie au Tchad, à cause de ses publications sur Facebook critiquant le gouvernement. Lors de l’action-photos pour sa libération, Amnesty a reçu près de 2500 photos de visages qui vont être envoyées, assemblées en mosaïque, à la cellule de Mahadine. Par cette grande manifestation de solidarité, Amnesty espère encourager le défenseur des droits humains emprisonné et sa famille, qui pourront sentir qu'ils et elles ne sont pas seul·e·s dans leur engagement pour la justice.

Le gouvernement du Tchad recevra également un poster. En plus des milliers de lettres envoyées par les militant·e·s d'Amnesty International dans le cadre du Marathon international des lettres, les photos devraient faire pression sur le gouvernement: Mahadine doit être libéré. Il ne mérite pas de passer le reste de sa vie derrière les barreaux pour la simple raison d’avoir osé exprimer son opinion.

«Je suis très content et ému de voir tous ces gens qui ne me connaissent pas, mais qui s’engagent pour moi.» Mahadine, recevant la mosaïque en février 2018

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé avec leur photo. Votre engagement pour Mahadine et pour les autres défenseur·e·s des droits humains menacé·e·s est aussi essentiel en 2018!

 

26 février 2018: un premier succès

Une première bonne nouvelle nous parvient du Tchad à propos du blogueur Mahadine: il a été transféré dans une prison avec de meilleures conditions, celle d’Amsinene, à Ndjamena. Là, il peut enfin recevoir les soins médicaux dont il avait urgemment besoin et il a enfin pu voir sa famille, dont il était séparé depuis longtemps. Mahadine envoie ce message aux militants et militantes d'Amnesty International:

«Je tiens à vous exprimer toute ma gratitude. Tout mon amour et mon respect.»

C’est n’est qu’une première étape. Mahadine reste en détention, et il risque toujours la prison à vie pour un message Facebook critiquant la corruption de son gouvernement. La pression pour qu’il soit libéré ne doit pas faiblir.

6 avril 2018: Mahadine est libre!

Bonne nouvelle: Mahadine a été libéré le 5 avril 2018! Amnesty International remercie à toutes et tous qui ont soutenu Mahadine et continue d'exiger le droit à la liberté d'expression au Tchad. En savoir plus

Merci pour votre don

Votre engagement est notre force. Merci pour votre don