40 personnes ont été tuées par des policiers à Rio de Janeiro au mois de mai : une augmentation de 135 %. ©  AFP/Getty Images
40 personnes ont été tuées par des policiers à Rio de Janeiro au mois de mai : une augmentation de 135 %. © AFP/Getty Images

Jeux olympiques Le nombre d’homicides imputés à la police en hausse à Rio

30 juin 2016
Une augmentation choquante de 135 % du nombre de personnes tuées par des policiers dans la ville de Rio de Janeiro à l'approche des Jeux olympiques - au mois de mai 2016 par rapport à mai 2015 - met en évidence le mépris glaçant des services de sécurité pour le droit à la vie.

Selon l’Instituto de Segurança Pública, 40 personnes ont été tuées par des policiers dans le cadre de leurs fonctions dans la seule ville de Rio de Janeiro au mois de mai : une augmentation de 135 % comparée au 17 homicides de ce type enregistrés au cours de la même période en 2015. À travers l’État dans son ensemble, les chiffres sont passés de 44 à 84, soit une augmentation de 90 %.

«La très forte hausse du nombre de victimes d’homicides de ce type avant cet événement sportif majeur représente un terrible manquement des autorités à leur responsabilité de protéger le droit le plus fondamental - le droit à la vie», a déclaré Atila Roque, directeur exécutif du bureau national d’Amnesty International au Brésil.

«Il est absolument inacceptable que ces chiffres augmentent en dépit de tous les avertissements et plaintes des habitants de Rio quant au recours excessif à la force de la police. Les autorités doivent agir immédiatement pour maîtriser les pires excès des forces de sécurité, enrayer le cycle de la violence et garantir le droit à la vie.»