Action lettre pour San José de Apartadó Une communauté de la paix face à de constantes menaces

San José de Apartadó, une communauté de paix, regroupe plusieurs localités situées dans la commune de Apartadó dans le département d'Antioquia, au nord-ouest de la Colombie. Les habitant·e·s de la ...

San José de Apartadó, une communauté de paix, regroupe plusieurs localités situées dans la commune de Apartadó dans le département d'Antioquia, au nord-ouest de la Colombie. Les habitant·e·s de la région défendent leur droit à ne pas être impliqué·e·s dans le conflit armé qui oppose les forces de sécurité et les paramilitaires d'une part aux unités de la guérilla d'autre part. Les membres de la communauté refusent de porter les armes et de livrer des informations ou un appui logistique à l'une ou l'autre des parties au conflit. En contre-partie, la communauté de paix exige des protagonistes au conflit armé qu'ils ne pénètrent pas sur son territoire et qu'ils respectent sa position de neutralité.

Le 21 juillet 2014, des membres des forces de sécurité, appuyés par des paramilitaires, ont menacé «d'anéantir» la Communauté de paix. Le 19 juillet, un journal local a publié les déclarations d'un commandant militaire qui expliquait vouloir «collaborer» avec les localités à San José de Apartadó afin de leur restituer des surfaces de territoire perdues. Il faisait ici allusion au territoire de la communauté de paix. Les habitant·e·s de la communauté de paix considèrent qu'il s'agit d'une nouvelle menace d'anéantissement. Les paramilitaires entretiennent toujours des points d'appuis à proximité de San José de Apartadó. La communauté de paix a été fondée le 23 mars 1997. Depuis lors, plus de 200 de ses membres ont été victimes d'homicides ou de disparitions forcées, d'autres personnes ont subi des menaces ou des abus sexuels.


Proposition de lettre et revendications


Monsieur le Président,

La Communauté de paix San José de Apartadó défend son droit à ne pas être impliquée dans le conflit armé qui oppose les forces de sécurité et les paramilitaires d'une part aux unités de la guérilla d'autre part.

Le 21 juillet 2014, des membres des forces de sécurité, appuyés par des paramilitaires, ont menacé «d'anéantir» la Communauté de paix. Le 19 juillet, un journal local a publié les déclarations d'un commandant militaire qui expliquait vouloir «collaborer» avec les localités à San José de Apartadó afin de leur restituer des surfaces de territoire perdues. Il faisait ici allusion au territoire de la communauté de paix. Les habitant·e·s de la communauté de paix considèrent qu'il s'agit d'une nouvelle menace d'anéantissement. Les paramilitaires entretiennent toujours des points d'appuis à proximité de San José de Apartadó.

La communauté de paix a été fondée le 23 mars 1997. Depuis lors, plus de 200 de ses membres ont été victimes d'homicides ou de disparitions forcées, d'autres personnes ont subi des menaces ou des abus sexuels.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et vous demande instamment, Monsieur le Président, la mise en place immédiate de mesures de protection de la communauté de paix San José de Apartadó, d'entente avec les habitant·e·s.
Comme vous le savez, la population civile colombienne a le droit de ne pas être impliquée dans le conflit armé et ce droit s'applique aussi en faveur de la communauté de paix San José de Apartadó.
En outre, je vous demande de bien vouloir prendre immédiatement des mesures pour dissoudre les groupes paramilitaires ainsi que les liens qui les unissent aux forces de sécurité.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

Señor Presidente Juan Manuel Santos
Presidente de la República
Palacio de Nariño, Carrera 8 No. 7-26
Bogotá
COLOMBIE

Fax: 00 57 – 13 37 58 90

 

Copie à:

Ambassade de la République de Colombie,
Dufourstrasse 47
3005 Berne

Fax: 031 350 14 09
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de février 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres