Communauté de paix de San José de Apartadó. Des agriculteurs travaillent à la main la canne à sucre © Amnesty International
Communauté de paix de San José de Apartadó. Des agriculteurs travaillent à la main la canne à sucre © Amnesty International

Colombie: Action lettre pour la Communauté de paix de San José de Apartadó Menacé·e·s par des paramilitaires

Lettres contre l'oubli de février 2018
La Communauté de paix de San José de Apartadó est composée de personnes qui vivent dans plusieurs hameaux de la municipalité d'Apartadó, dans le nord-ouest de la Colombie, et qui défendent leur droit de ne pas être entraînées dans le conflit armé. Depuis la fin de l’année 2016, l’activité paramilitaire s’est accrue, ce qui met en danger les membres de la communauté de paix et les habitant·e·s des environs.

Les personnes de la Communauté de paix de San José de Apartadó refusent de porter les armes et de fournir des renseignements ou un soutien logistique à aucune des parties au conflit. En retour, elles demandent que celles-ci ne viennent pas dans leur village et respectent leur décision de ne pas participer aux hostilités ni collaborer avec aucune d’elles.

Depuis la création de cette communauté de paix, le 23 mars 1997, plus de 200 de ses membres ont été tué·e·s ou ont fait l’objet d’une disparition forcée, tandis que d’autres ont été victimes de menaces ou d’agressions sexuelles. Ces personnes sont constamment en danger. La majorité des homicides ont été perpétrés par des membres de groupes paramilitaires, qui agissent souvent avec le soutien ou le consentement de membres des forces armées. Un grand nombre de civils n’appartenant pas à la communauté de paix, mais ayant des liens avec ses membres ou vivant dans la région, ont également été tué·e·s. Depuis la fin de l’année 2016, l’activité paramilitaire s’est accrue, ce qui met en danger les membres de la communauté de paix et les habitant·e·s des environs.

PROPOSITION DE LETTRE

Monsieur le Président,

Depuis la création en 1997 de la Communauté de paix de San José de Apartadó, plus de 200 de ses membres ont été tué·e·s ou ont fait l’objet d’une disparition forcée. Ses membres sont constamment en danger. La majorité des homicides ont été perpétrés par des membres de groupes paramilitaires, qui agissent souvent avec le soutien ou le consentement de membres des forces armées.
Depuis la fin de l'année 2016, l'activité paramilitaire s'est accrue, ce qui met de plus en plus en danger les membres de la communauté de paix et les habitant·e·s des environs.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Monsieur le Président, de prendre de toute urgence des mesures pour protéger le droit à la vie et à l'intégrité physique de Gildardo Tuberquia, de l’ensemble des membres de la Communauté de paix de San José de Apartadó et des autres civils de la région qui ont indiqué avoir reçu des menaces.
Veuillez conduire dans les meilleurs délais une enquête impartiale sur l'agression de German Graciano Posso, en publier les résultats et déférer les responsables à la justice.
Je vous demande également de prendre sans délai des mesures pour démanteler les groupes paramilitaires et ouvrir des enquêtes sur leurs liens avec les forces de sécurité du gouvernement, conformément aux obligations internationales de la Colombie en matière de droits humains.
Merci de respecter le principe de distinction des non-combattant·e·s dans le cadre d’un conflit armé, notamment pour les membres de la Communauté de paix de San José de Apartadó et les autres civils dans la région.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre au Président de la Colombie

Juan Manuel Santos
Presidente de la República
Palacio de Nariño, Carrera 8 No.7-26
Bogotá
Colombia

E-mail: contacto@presidencia.gov.co
Twitter: @JuanManSantos

Formule d’appel: Estimado Señor Presidente, / Monsieur le Président,

Copies à

Ambassade de la République de Colombie
Zieglerstrasse 29
3007 Bern

Fax: 031 350 14 09
E-mail: esuiza@cancilleria.gov.co

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 3 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00