© Amnesty International, Joan X. Vázquez
© Amnesty International, Joan X. Vázquez

Cuba: Action lettre pour Maykel Castillo Pérez (alias Maykel Osorbo) et Luis Manuel Otero Alcántara Deux prisonniers d’opinion privés de soins médicaux

Lettres contre l'oubli de juin 2022
Les prisonniers d’opinion Maykel Castillo Pérez et Luis Manuel Otero Alcántara sont en prison depuis juillet 2021. Ils encourent des longues peines de prison L'état de santé des deux hommes s'est détérioré. Aucun d'eux n'a reçu l'aide médicale nécessaire.

Le 11 juillet 2021, des manifestations pacifiques contre la politique économique, le manque de médicaments, la gestion du Covid-19 et les restrictions massives à la liberté d'expression et de réunion ont eu lieu à Cuba. Des centaines de personnes ont été arrêtées et détenues par les autorités gouvernementales, dont Maykel Castillo Pérez et Luis Manuel Otero Alcántara.

Les deux hommes font partie de l'initiative Movimiento San Isidro, dans laquelle de nombreux·se·s artistes, journalistes, universitaires et militant·e·s s'engagent pour la liberté d'expression à Cuba. Le mouvement a initialement été formé pour protester contre la loi n° 349, introduite en 2018, qui censure fortement les artistes.

Maykel Castillo Pérez (plus connu sous son nom d'artiste, Maykel Osorbo) est un musicien cubain et membre du mouvement San Isidro, un groupe d'artistes, de journalistes et d'universitaires cubains fondé en 2018. Le groupe s'oppose à la censure grandissante de l'art par le gouvernement. Il est également l'auteur de la chanson Patria y Vida, devenue un hymne protestataire en raison de ses paroles critiques envers le gouvernement cubain.

Depuis août 2021, Amnesty International considère que Maykel Castillo Pérez et Luis Manuel Otero Alcántara sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exprimé pacifiquement leurs opinions.

Le 8 mai 2022, le tribunal municipal populaire de la Havane a annoncé l’ouverture imminente des audiences. S’il sont reconnus coupable, Maykel Castillo Pérez et Luis Manuel Otero Alcántara encourent des peines de prison de sept à dix ans. Amnesty International remet en cause le bien-fondé de cette mesure de détention et a donc demandé publiquement à pouvoir observer le procès, mais à l'instar de la majorité des organisations indépendantes de défense des droits humains, les autorités cubaines interdisent l’accès au pays à Amnesty International.

En mars 2022, Amnesty International a appris que l'état de santé de Maykel Castillo Pérez, déjà dégradé du fait de sa détention, s'était encore détérioré. Luis Manuel Otero Alcántara est également en très mauvaise état de santé. Aucun d'eux n'a reçu l'aide médicale nécessaire.

Veuillez écrire une lettre courtoise en espagnol ou français au président de la République de Cuba. Modèle de lettre voir plus bas.

- - -

Vous pouvez également vous engager sur les réseaux sociaux:
Infos en anglais:

The following tweets are suggested:

Urgent: Trial of Luis Manuel and Maykel «Osorbo» start on May 30 in Havana: they must be immediately released from detention. Peaceful protests are not a crime @DiazCaneIB

One year later: #Cuba court will trial two individuals detained because they criticized, they own government. @DiazCanelB we call for immediate release for Luis Manuel and Maykel «Osorbo»

Luis Manuel and Maykel «Osorbo» two Cuban artists should have never been put in prison for peacefully protesting against their government. @DiazCanelB @BrunoRguezP

- - -

Proposition de lettre et revendictions en français
(Modèle de lettre en espagnol cliquer ici ou voir tout en bas)

Monsieur le Président de la République,

Je vous écris pour vous faire part ma profonde inquiétude pour la vie et l’intégrité de Manuel Otero Alcántara et de Maykel Castillo Pérez, qui sont privés de liberté depuis près d’un an et doivent être jugés prochainement.

Après examen de tous les éléments de preuve disponibles, Amnesty International estime que ces deux hommes sont détenus uniquement pour avoir exercé leur droit d’exprimer des critiques à l’égard du gouvernement de leur pays. Aussi, l’organisation les a adoptés comme prisonniers d’opinion, de même que d’autres personnes de nationalité cubaine placées en détention à la suite des manifestations nationales du 11 juillet 2021.

Un procureur a requis respectivement sept et 10 ans d’emprisonnement à l’encontre de Manuel Otero Alcántara et de Maykel Castillo Pérez, sur la base d’une série de charges liées aux critiques qu’ils ont exprimées envers les autorités cubaines.

Je demande à votre gouvernement la libération immédiate et sans condition des deux prisonniers d’opinion Maykel Castillo Pérez et Luis Manuel Otero Alcántara et l'abandon des poursuites contre eux.

Je vous engage instamment à veiller qu'ils bénéficient d'un accès immédiat à des soins de santé adéquats, du respect de la garantie d’un procès indépendant et de leur liberté d'expression.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.
 

Adresser la lettre à

Miguel Díaz Canel
Presidente de la República de Cuba
Hidalgo, Esquina 6. Plaza de la Revolución
La Habana, CP 10400
CUBA

E-Mail: despacho@presidencia.gob.cu
Twitter: @DíazCanelB, Facebook: @PresidenciaDeCuba

- Salutation: Respetable Señor Presidente Díaz-Canel (ou: Señor Presidente) / Monsieur le Président de la République,
- Taxe postale: CHF 2.30
 

Copies à

Ambassade de la République de Cuba
Gesellschaftsstrasse 8
3012 Berne

Fax: 031 302 98 30
E-mail: embacuba.berna@bluewin.ch

 

Télécharger la description des cas de juin avec modèles de lettre en français
» fichier Word ici
» fichier PDF ici

 


Modelo de carta en ingles (Modèle de lettre en espagnol):

Respetable Señor Presidente Díaz-Canel:

Maykel Castillo Pérez y Luis Manuel Otero Alcántara se encuentran privados de su libertad desde el año 2021 por actos relacionados con las protestas pacíficas que se llevaron a cabo en todo el país en el mes de julio de 2021. Son prisioneros de conciencia por el solo hecho de ejercer su derecho a la libertad de expresión.

El día 8 de marzo de 2022 el Tribunal Municipal Popular de Centro Habana anunció que pronto comenzarían las audiencias. Los cargos contra los dos manifestantes incluyen "ultraje a los símbolos patrios", "resistencia", "desacato", "desorden público", como así también "difamación de las instituciones, organizaciones, héroes y mártires". La fiscalía ha solicitado sentencias de diez y ocho años respectivamente.

El estado de salud de Maykel Castillo Pérez se ha empeorado en la prisión y Luis Manuel Otero Alcántara también tiene problemas de salud. No obstante, no están recibiendo la atención médica que necesitan.

Por eso le solicito la inmediata liberación de Maykel Castillo Pérez y Luis Manuel Otero Alcántara y el cese de toda persecución contra estos dos ciudadanos cubanos. Hasta su liberación, por favor, asegúrese de que ambos tengan acceso a los tratamientos médicos necesarios. El juicio tiene que ser supervisado por agentes independientes a la causa y los dos procesados tienen que tener el derecho a ejercer la libertad de expresión sin restricciones.

Con todo respeto,