© Amnesty International - Joan X. Vázquez
© Amnesty International - Joan X. Vázquez

Cuba: Action lettre pour José Daniel Ferrer García Un dirigeant politique est détenu au secret

Lettres contre l'oubli de septembre 2022
Le militant et dirigeant d'un groupe d’opposition politique, José Daniel Ferrer García est un prisonnier d'opinion. Il est maintenu en détention au secret. Il existe également des préoccupations concernant sa santé.

Le militant et dirigeant du groupe d’opposition politique non officiel «Union patriotique de Cuba», José Daniel Ferrer García, a été arrêté le 11 juillet 2021 pour avoir participé à une manifestation. Il a été inculpé de «troubles à l’ordre public». Depuis, il est incarcéré et selon sa famille, il est maintenu en détention au secret depuis début juin 2022. Il s’agit d’un prisonnier d’opinion, qui doit être libéré immédiatement et sans condition.

José Daniel Ferrer García et son fils ont été arrêtés ensemble. Dans un premier temps, il n’y avait aucune trace officielle du lieu où se trouvait José Daniel et les autorités n’ont pas permis à sa famille de le voir ni de communiquer avec lui. Son dernier contact téléphonique avec sa famille remonte au 4 juin 2022. Le 30 juin, les autorités ont refusé de laisser son épouse lui rendre visite. La détention sans possibilité de communiquer avec le monde extérieur, dite détention au secret, facilite la torture et les autres formes de mauvais traitements, ainsi que les disparitions forcées. Dans certaines circonstances, elle constitue une forme de torture et de traitement cruel, inhumain ou dégradant.

Le 7 juillet 2022, le Comité des disparitions forcées des Nations unies a annoncé à l’ONG Prisoners Defenders avoir écrit aux autorités cubaines pour leur demander de fournir des informations à la famille et aux avocats de José Daniel concernant sa situation et le lieu où il se trouve. Mais il a aussi demandé des informations détaillées en ce qui concerne sa capacité actuelle à communiquer avec le monde extérieur. Il existe également des préoccupations concernant sa santé: il est établi de longue date qu’il souffre de problèmes de santé liés à de précédentes périodes de détention prolongées et notamment de graves problèmes gastriques et de maux de tête chroniques.

Veuillez écrire une lettre courtoise en espagnol, anglais ou français au président cubain:

Proposition de lettre et revendictions en français
(Modèle de lettre en anglais cliquer ici ou voir tout en bas)

Monsieur le Président,

Je vous écris afin d’obtenir des informations sur José Daniel Ferrer García, dirigeant de l’«Union patriotique de Cuba», un groupe d’opposition politique non officiel. Selon sa famille, il est maintenu en détention au secret depuis plus d’un mois, sans aucun contact avec le monde extérieur.

Arrêté le 11 juillet 2021, avant même de pouvoir se rendre aux manifestations se déroulant dans l’ensemble du pays, José Daniel Ferrer García est un prisonnier d'opinion qui n’a fait qu’exercer pacifiquement son droit à la liberté d’expression.

La dernière fois que José Daniel Ferrer García a pu s’entretenir avec sa famille au téléphone remonte au 4 juin 2022, et le 30 juin, les autorités ont, selon ses proches, refusé de laisser sa femme lui rendre visite. La détention sans possibilité de communiquer avec le monde extérieur, dite détention au secret, facilite la torture et les autres formes de mauvais traitements, ainsi que les disparitions forcées. Dans certaines circonstances, elle constitue une forme de torture et de traitement cruel, inhumain ou dégradant.

José Daniel Ferrer García est un prisonnier d'opinion, uniquement incarcéré en raison de ses convictions. Je vous demande de le libérer immédiatement et, en attendant, d’autoriser sa famille à communiquer avec lui sans délai.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.

Proposition de message pour les réseaux sociaux:

José Daniel Ferrer est un prisonnier d’opinion cubain incarcéré depuis les manifestations du #11J. Selon sa famille, il est privé de tout contact avec le monde extérieur depuis plus d’un mois. .@DiazCanelB : Où est José Daniel ? Libérez-le maintenant

Adresser la lettre à

Miguel Díaz-Canel
Président de la République cubaine
Hidalgo Esq. 6, Plaza de La Revolución
CP 10400, La Habana
Cuba

E-mail: despacho@presidencia.gob.cu
Twitter : @DiazCanelB
Facebook : /PresidenciaCuba
Twitter est le canal à privilégier pour interpeller le président car les autorités cubaines sont très présentes sur Twitter. Comme la plupart des militant·e·x·s à Cuba ont plutôt accès à Facebook, merci d’utiliser si possible les deux canaux.
Il est à noter également que les e-mails adressés au président peuvent être rejetés. Ainsi, pour multiplier les chances d’atteindre notre cible, merci de bien vouloir ajouter en copie l’adresse e-mail de l’ambassade de Cuba.

- Salutation: Señor Presidente: / Dear Mr President, / Monsieur le Président,
- Taxe postale: CHF 2.30

Copies à

Ambassade de la République de Cuba
Gesellschaftsstrasse 8
3012 Berne

Fax: 031 302 98 30
E-mail: embacuba.berna@bluewin.ch

 

Télécharger la description des lettres du mois de septembre avec les modèles de lettre en français
» fichier Word ici
» fichier PDF ici

 


modelo de carta en español:

Señor Presidente:
Me dirijo a usted para exigir información sobre José Daniel Ferrer García, líder del grupo de oposición política no oficial Unión Patriótica de Cuba, quien, según su familia, lleva más de un mes recluido en régimen de incomunicación, sin acceso al exterior.
La última vez que pudo comunicarse con su familia por teléfono fue el pasado 4 de junio y —según su familia— el 30 de junio las autoridades le prohibieron recibir visitas de su esposa. La detención sin acceso al mundo exterior —detención en régimen de incomunicación— facilita la tortura u otros malos tratos y las desapariciones forzadas. En algunas circunstancias, puede constituir en sí misma una forma de tortura o de trato cruel, inhumano o degradante.
El pasado 7 de julio, el Comité de la ONU contra las Desapariciones Forzadas comunicó a la ONG Prisoners Defenders que había escrito al gobierno cubano para instarlo a facilitar información sobre la suerte y el paradero de José Daniel Ferrer García a su familia y representantes legales, y a facilitar información detallada al Comité sobre su situación actual de comunicación con el mundo exterior. No revelar la suerte y el paradero de una persona presa puede ser constitutivo de desaparición forzada, de conformidad con el artículo 2 de la Convención para la Protección de Todas las Personas contra las Desapariciones Forzadas, en la que Cuba es Estado Parte.
José Daniel Ferrer García, detenido el 11 de julio de 2021 —antes de que llegara a unirse a las masivas protestas que tuvieron lugar en toda la isla—, es preso de conciencia, encarcelado exclusivamente a causa de sus convicciones. Lo insto a dejarlo en libertad de inmediato y, hasta el momento de su liberación, permitir a su familia comunicarse con él de inmediato.
Atentamente,

Model letter in english:

Dear Mr. President,

I write to demand information about José Daniel Ferrer García, leader of the unofficial political opposition group «Patriotic Union of Cuba», who according to his family has been held incommunicado for more than a month, without access to the outside world.

José Daniel Ferrer García was last able to communicate with his family by telephone on 4 June 2022, and on 30 June authorities denied visits from his wife, according to his family. Detention without access to the outside world – incommunicado detention – facilitates torture or other ill-treatment and enforced disappearance. In some circumstances, it can itself constitute torture or other cruel, inhuman, or degrading treatment.

On 7 July 2022, the UN Committee on Enforced Disappearances informed NGO Prisoners Defenders that it had written to your government asking it to provide information about the fate and whereabouts of José Daniel to his family and lawyers, and to provide the Committee with detailed information about his current access to communication with the outside world. The concealment of a prisoner’s fate or whereabouts may amount to an enforced disappearance for the purposes of Article 2 of the International Convention for the Protection of All Persons from Enforced Disappearance, to which Cuba is a state party.

Detained on 11 July 2021, before he reached island-wide mass protests, José Daniel Ferrer García, is a prisoner of conscience, imprisoned solely for his consciously held beliefs. I call on you to immediately release him and pending that, allow his family immediate access to communicate with him.

Yours sincerely,