© Amnesty International USA
© Amnesty International USA

États-Unis

Depuis que Donald Trump a été élu quarante-cinquième président, les droits humains sont sous pression aux États-Unis. Ses discours de justification du recours à la torture, ses attaques contre les minorités et le traitement réservé aux réfugiés·e·s et aux migrant·e·s sont sources de grande inquiétude. De plus, la violence policière, l’isolement en détention, l’application de la peine de mort dans certains États sont d’importantes violations des droits humains dans le pays. Enfin, sur la base navale militaire de Guantánamo, quinze ans après les premières arrivées, certains prisonniers sont encore détenus sans inculpation ni procès.

Mots clé