Alejandra © Droits réservés
Alejandra © Droits réservés

États-Unis: Action lettre pour Alejandra Une femme transgenre risque l’expulsion

Lettres contre l'oubli de juillet 2019
Alejandra, une femme transgenre de 43 ans et originaire du Salvador, a demandé l’asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique le 26 novembre 2017 et est depuis lors détenue dans un centre de détention pour migrants. Depuis avril, elle n’est plus à l’abri d’une expulsion et elle pourrait être bannie à tout moment. Si elle est renvoyée vers le Salvador, Alejandra sera confrontée à de graves risques en raison de son identité transgenre.

Alejandra (n° de dossier d’immigration américain : A# 216-269-450) est une femme transgenre de 43 ans originaire du Salvador. Esthéticienne et défenseure des droits des personnes transgenres au Salvador, Alejandra a dû fuir le pays pour échapper aux extorsions, menaces et attaques à répétition d’une organisation criminelle, ainsi qu’aux violences de l’armée salvadorienne. Elle a déclaré avoir été agressée sexuellement tant par des membres de l’organisation criminelle que par des militaires, en raison de son identité transgenre. Elle a été attaquée, et notamment rouée de coups, à plusieurs reprises entre 2013 et 2016 et en a gardé des cicatrices sur le cuir chevelu, le visage et une jambe.

Le 26 novembre 2017, elle demande l’asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique et est détenue dans un centre de détention pour migrants depuis. En avril 2018, Alejandra est entendue par un tribunal chargé des affaires d’immigration au centre de détention de Cibola pour présenter les motivations de sa demande d’asile. Elle perd l’appel du rejet de sa demande d’asile en décembre 2018. Elle a en outre requis une libération conditionnelle, qui lui a été refusée plusieurs fois par le Service de contrôle de l’immigration et des douanes (ICE) sans qu’une justification détaillée soit fournie à son avocat.

En avril 2019, sa demande de libération conditionnelle, la demande de réexamen de sa demande d’asile par la Commission des recours en matière d’immigration et sa demande de sursis d’expulsion ont toutes été rejetées. Elle n’est plus à l’abri d’une expulsion et pourrait être expulsée à tout moment.

Si elle est renvoyée vers le Salvador, Alejandra sera, comme dans tout autre pays d’Amérique centrale, confrontée à de graves risques en raison de son identité transgenre. D’après des organisations de défense des droits des personnes LGBTI et des réfugié·e·s, trois femmes transgenres ont été tuées dans les deux premiers mois de l’année 2019, dont une quelques semaines seulement après avoir été expulsée des États-Unis.


Veuillez écrire une lettre courtoise en anglais ou français au directeur du bureau local d’El Paso du Service de contrôle de l’immigration et des douanes des États-Unis.
 

PROPOSITION DE LETTRE en français
(modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Monsieur,

Permettez-moi d’attirer votre attention sur le cas d’Alejandra (A# 216-269-450), une femme transgenre de 43 ans originaire du Salvador. Elle a demandé l’asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique le 26 novembre 2017 et est depuis lors détenue dans un centre de détention pour migrants.
En avril 2019, sa demande de libération conditionnelle, la demande de réexamen de sa demande d’asile par la Commission des recours en matière d’immigration et sa demande de sursis d’expulsion ont toutes été rejetées. Elle n’est plus à l’abri d’une expulsion et elle pourrait être bannie à tout moment.
Si elle est renvoyée vers le Salvador, Alejandra sera, comme dans tout autre pays d’Amérique centrale, confrontée à de graves risques en raison de son identité transgenre. D’après des organisations de défense des droits des personnes LGBTI et des réfugié·e·s, trois femmes transgenres ont été tuées dans les deux premiers mois de l’année 2019, dont une quelques semaines seulement après avoir été expulsée des États-Unis.

Cette situation me préoccupe beaucoup, et je vous demande, Monsieur, à veiller à ce qu’Alejandra (A# 216-269-450) ne soit pas expulsée vers le Salvador, où elle serait exposée à de graves atteintes aux droits humains. Elle doit, au contraire, bénéficier d’une protection internationale.
Veuillez accorder immédiatement une libération conditionnelle pour raisons humanitaires à Alejandra.
De plus, je vous demande de veiller à ce que les personnes en quête d’asile ne soient pas placées en détention, à moins que cette détention ne soit nécessaire et proportionnelle dans des cas individuels et que d’autres mesures non privatives de liberté ne soient pas applicables, et accorder une libération conditionnelle aux personnes en quête d’asile lorsque cela est possible.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de ma haute considération.
 

ADRESSER LA LETTRE À

Directeur du bureau local d’El Paso du Service de contrôle de l’immigration et des douanes des États-Unis (ICE)
Mr. Corey A. Price
Field Office Director, ICE-ERO El Paso Field Office
El Paso Field Office
11541 Montana Ave Suite E
El Paso, TX, 79936
États-Unis / USA

E-mail : corey.a.price@ice.dhs.gov

Formule d’appel : Dear Mr, / Monsieur,
 

COPIES À

Ambassade des Etats-Unis d'Amérique
Sulgeneckstrasse 19
Case postale
3001 Berne
Fax : 031 357 73 20
E-mail: BernPA@state.gov ; bern-protocol@state.gov

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5 du fichier Word ici.


Taxe postale: CHF 2.00

 


Model letter in english:

Dear Mr Price,

I am greatly concerned about the case of Alejandra (case file no. A# 216-269-450), a trans woman from El Salvador, who is no longer protected from removal and could be deported anytime. If she is sent to back to El Salvador, Alejandra is at high risk of harm for being a trans woman.

Alejandra had to flee El Salvador to escape repeated extortion, threats and attacks because of her transgender identity. She requested asylum at the US–Mexico border in November 2017 and has been held in immigration detention since. Her asylum case was rejected in June 2018 and she lost her asylum rejection appeal in December 2018. She also requested parole, which was denied several times without providing a detailed justification to her lawyer as to why. In April 2019 Alejandra's request for parole, her motion to reopen her asylum case and her request for a stay on her deportation were all denied. She is therefore in danger of being deported at any time.

I urge you to ensure that Alejandra is not deported to El Salvador, where she faces the risk of serious human rights violations. Instead Alejandra must be granted international protection as well as humanitarian parole. Please ensure asylum seekers are not detained, unless detention is necessary and proportionate in the individual case and other non-custodial measures are unavailable, and to grant humanitarian parole to asylum seekers whenever possible.

Yours sincerely