Action d'Amnesty contre le premier décret anti-musulmans du président Donald Trumps. © Amnesty USA
Action d'Amnesty contre le premier décret anti-musulmans du président Donald Trumps. © Amnesty USA

États-Unis Le deuxième décret anti-musulmans rejeté

16 mars 2017
En réaction à la décision d’un juge fédéral d’Hawaï de bloquer la version révisée du décret anti-musulmans du président Donald Trump, Margaret Huang, directrice générale d’Amnesty International États-Unis a déclaré:

«Tant que cette odieuse politique perdurera, elle continuera d’être combattue devant les tribunaux, tandis que les milliers de personnes et de familles restent bloquées dans l’incertitude. Le Congrès peut y mettre fin en adoptant une loi qui invaliderait cette interdiction. Cette décision de justice contre l’interdiction ne fait que confirmer ce que nous savions déjà : il s’agit de sectarisme anti-musulmans présenté sous le prétexte de la sécurité. La haine ne nous assurera pas plus de sécurité. L’interdiction doit être abrogée dès maintenant.»

Merci pour votre don

Votre engagement est notre force. Merci pour votre don