Après 16 ans d'interruption Donald Trump a annoncé vouloir reprendre les exécutions au niveau fédéral. © Florida Department of Corrections
Après 16 ans d'interruption Donald Trump a annoncé vouloir reprendre les exécutions au niveau fédéral. © Florida Department of Corrections

Etats-Unis La décision de reprendre les exécutions au niveau fédéral est scandaleuse

Communiqué de presse publié le 26 juillet 2019, Washington-Genève. Contact du service de presse
Le gouvernement américain a annoncé son intention de reprendre les exécutions fédérales pour la première fois depuis 2003. Cinq personnes ont été identifiées comme étant les premières à être soumises au nouveau protocole d'injection létale

La directrice d'Amnesty International États-Unis, Margaret Huang, a vivement réagi à cette annonce : «La décision de l'administration Trump de reprendre les exécutions fédérales après une interruption de 16 ans est scandaleuse. C'est la dernière indication du mépris de cette administration pour les droits humains.»

«La peine de mort est injustifiable. Elle est inhumaine, inefficace et irrévocable. Le gouvernement fédéral ne devrait procéder à aucune exécution. Le recours à la peine de mort est en décalage avec les tendances nationales et internationales. 21 États des États-Unis et plus de la moitié des pays du monde ont déjà déterminé que la peine de mort ne respecte pas les droits humains et n'a pas sa place dans leurs lois. Amnesty International s'oppose à la peine de mort en toutes circonstances et continuera de lutter pour mettre fin à cette pratique inhumaine.»

 

Plus d'informations sur la peine de mort ici: https://www.amnesty.ch/fr/themes/peine-de-mort