Le meurtre de George Floyd par le policier Derek Chauvin, en juin 2020, a généré des manifestations partout dans le monde, dénoncant le racisme et les violences policières. © Amnesty International / Jarek Godlewski
Le meurtre de George Floyd par le policier Derek Chauvin, en juin 2020, a généré des manifestations partout dans le monde, dénoncant le racisme et les violences policières. © Amnesty International / Jarek Godlewski

USA/George Floyd La condamnation de Derek Chauvin va dans le sens de l’obligation de rendre des comptes

21 avril 2021
Amnesty International salue la condamnation de Derek Chauvin pour meurtre dans la mort de George Floyd. Il s'agit d'un signal important pour la justice. Il est urgent et primordial de s'attaquer aux violences policières systémiques, et plus particulièrement à l'encontre des personnes de couleur, et de reconnaître les racines racistes de l'application de la loi aux États-Unis.

Suite au verdict de la justice américaine condamnant le policier Derek Chauvin pour meurtre dans la mort de George Floyd, Amnesty International USA (AIUSA) a déclaré:

«Aujourd'hui, un jury a déclaré Derek Chauvin responsable d'actions emblématiques d'un système policier défaillant. Personne ne devrait s'attendre à ce qu'une rencontre avec les forces de l'ordre se termine par un décès. Et pourtant, pour George Floyd - et pour beaucoup trop d'autres - c'est exactement ce qui s'est passé. Les officiers qui utilisent une force excessive, quel que soit le résultat, doivent être traduits en justice. C'est ce qui s'est passé aujourd'hui dans le tribunal de Minneapolis», a déclaré Paul O'Brien, directeur exécutif d'AIUSA.

«Ce résultat n'est pas suffisant, car la mort tragique de George Floyd a montré trop clairement les échecs systémiques du maintien de l'ordre aux États-Unis et le fait que les communautés noires sont les plus touchées par la violence policière» Paul O'Brien, directeur exécutif d'AIUSA

«En plus de nos droits fondamentaux à une protection égale de la loi, à la sécurité et à la vie, nous avons le droit d'être à l'abri de toute discrimination lors de nos interactions avec les forces de l'ordre. Ce résultat n'est pas suffisant, car la mort tragique de George Floyd a montré trop clairement les échecs systémiques du maintien de l'ordre aux États-Unis et le fait que les communautés noires sont les plus touchées par la violence policière. La vérité est que le fait que Derek Chauvin soit tenu pour responsable du meurtre de George Floyd est l'exception - et non la règle.»

«Bien sûr, pour que justice soit rendue à George Floyd, il faudrait qu'il soit encore en vie. Nous avons vu l'ancien officier Chauvin utiliser la force meurtrière sans ménagement, même après la mort de George Floyd, ignorant les appels à l'arrêt. Nous ne pouvons plus tolérer l'absence d'obligation de rendre des comptes lorsqu'il s'agit du meurtre de personnes noires», a déclaré Kristina Roth, avocate principale des programmes de justice pénale à AIUSA. «Non seulement Derek Chauvin a refusé à George Floyd ses droits fondamentaux, mais il a également fait preuve d'un mépris total pour l'humanité de George Floyd.»

Des lois racistes

«Nous devons reconnaître les racines racistes de l'application de la loi dans ce pays si nous voulons remédier aux échecs systémiques du maintien de l'ordre et apporter une sécurité publique significative à ceux qui ont été historiquement surpolitisés. Cela doit inclure la réduction de la taille et de la portée de l'application de la loi dans la vie quotidienne, l'élimination de l'immunité qualifiée qui crée un obstacle à la réparation pour les victimes de l'application illégale de la loi, la démilitarisation de l'application de la loi, et la promulgation de limites strictes sur l'utilisation de la force tout simplement.»

Votre don les protège

De l’aide pour les enfants traumatisés par la guerre Votre don les protège