© Anaís Taracena / Amnesty International
© Anaís Taracena / Amnesty International

Guatemala: Action lettre pour Bernardo Caal Xol Défenseur du peuple autochtone injustement emprisonné

Lettres contre l'oubli de septembre 2020
Bernardo Caal Xol est injustement emprisonné depuis plus de deux ans pour avoir défendu les droits des communautés mayas q’eqchis, pénalisées par la construction d’un projet hydroélectrique sur les terres sacrées du fleuve Cahabón, dans le nord du Guatemala.

Bernardo Caal Xol, 48 ans, est enseignant, syndicaliste et défenseur du peuple autochtone maya q’eqchi. Il est injustement emprisonné depuis plus de deux ans pour avoir défendu les droits des communautés mayas q’eqchis, pénalisées par la construction d’un projet hydroélectrique sur les terres sacrées du fleuve Cahabón, dans le département d’Alta Verapaz, situé dans le nord du Guatemala.

Depuis 2015, Bernardo s’oppose pacifiquement au projet hydroélectrique Oxec I et II. Cet homme, ainsi que d’autres dirigeants autochtones, ont été désignés par des communautés de la municipalité de Santa María de Cahabón pour intenter des actions en justice dans le but de dénoncer les irrégularités de ce projet. Notamment l’absence de consultation préalable des populations autochtones, donnant lieu un consentement éclairé de leur part. En représailles des procédures judiciaires qu’il a engagées, Bernardo a été visé par une campagne de dénigrement et couvert d’opprobre dans la presse, à la télévision, sur des brochures publicitaires et sur les réseaux sociaux. Le ministère public a ouvert une enquête contre Bernardo pour des violences présumées, indiquant que les faits incriminés s’étaient déroulés le 15 octobre 2015, tandis qu’il se rendait dans la région concernée pour participer à une réunion avec les communautés.

Le 30 janvier 2018, Bernardo a été arrêté et placé en détention provisoire. En dépit de l’absence d’éléments objectifs venant étayer les accusations portées contre cet homme, le tribunal de Cobán l’a condamné le 9 novembre 2018 à sept ans et quatre mois d’emprisonnement pour vol avec circonstances aggravantes et détention illégale. Le 30 novembre 2018, les avocats de Bernardo ont interjeté appel mais, à ce jour, leur recours est toujours en attente d’examen. Quatre audiences précédemment fixées ont été annulées. Le 16 juillet 2020, Amnesty International a déclaré le considérer comme un prisonnier d’opinion.

Injustement emprisonné, il court aujourd’hui des risques supplémentaires en raison de la pandémie de COVID-19. De plus, il n’est toujours pas autorisé à voir régulièrement sa famille, comme c’était le cas auparavant. L’examen de son appel avait été fixé à la fin du mois de juillet, mais l’audience a été annulée et reportée pour la cinquième fois. Plusieurs dates clés vont permettre d’agir en faveur de Bernardo, notamment la grève pour le climat du 25 septembre et la date anniversaire des faits pour lesquels il a été inculpé le 15 octobre.

 
Veuillez écrire une lettre courtoise en espagnol ou français à la procureure générale à la tête du ministère public:

PROPOSITION DE LETTRE et revendictions en français
(modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Madame la Procureure générale,

Le sort de Bernardo Caal Xol me préoccupe beaucoup : il est emprisonné depuis plus de deux ans pour avoir défendu les droits des communautés mayas q’eqchis pénalisées par la construction d’un projet hydroélectrique sur les terres sacrées du fleuve Cahabón, dans le département d’Alta Verapaz, situé dans le nord du Guatemala.

Je vous demande, Madame la Procureure générale, de réexaminer immédiatement en interne le dossier de Bernardo Caal.
Étant donné l’absence d’éléments à charge, je vous exhorte à faire le nécessaire pour que les poursuites engagées contre cet homme soient abandonnées et qu’il soit immédiatement relâché.
De plus, je vous demande de diligenter sans délai une enquête exhaustive et impartiale sur les accusations portées contre lui et veiller à ce que les personnes ayant relayé ces accusations sans fondement aient à rendre des comptes.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame la Procureure générale, à l’expression de ma haute considération.
 

Crise de Corona: Info envois par poste

L’envoi de lettres PRIORITY est de nouveau possible dans presque tous les pays d’outre-mer. Veuillez tenir compte des limitations encore en vigueur dans l’offre selon les pays. Elles sont publiées dans les restrictions de circulation de la Poste Suisse. Si les lettres ne sont pas distribuées au pays de destination, nous vous demandons d’envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyer via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.

Adresser la lettre à la procureure générale à la tête du ministère public:

Procureure générale
Mme Consuelo Porras
15 Avenida A 15-16
Ciudad de Guatemala
Guatemala

Twitter : @MPguatemala
Facebook : @mpguatemala
E-mail de son adjoint : carrecis@mp.gob.gt

Formule d’appel : Estimado Fiscal General / Madame la Procureure générale,
 

Copies à

Ambassade du Guatemala
Jubiläumsstrasse 41
3005 Berne

Fax: 031 351 10 72
E-mail: suiza@minex.gob.gt ; guatemala@bluewin.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5
» du fichier Word ici
» du fichier PDF ici


Taxe postale PRIORITY: CHF 2.00

 


Model letter in english:

Dear Attorney General,

Bernardo Caal Xol, 48, is a defender of the indigenous Mayan Q’eqchi’ people. He has been unfairly imprisoned for over 2 years for defending the rights of Mayan Q’eqchi communities affected by the construction of a hydroelectric project on the sacred Cahabón River in the department of Alta Verapaz, in northern Guatemala.

Please carry out an internal review of Bernardo Caal’s case file immediately. Due to the fact that there is no evidence against him, take steps to ensure Bernardo Caal is released and all charges against him are dropped so that he is immediately released from prison. Carry out a full, prompt and impartial investigation into the case made against Bernardo Caal and ensure those responsible for furthering the baseless accusations against him are held to account.

Sincerely,

 

 

Merci pour votre don

Votre engagement est notre force. Merci pour votre don