Haïti Liberté conditionnelle pour maladie

Gérard-Jean Juste, prêtre catholique, vient d’être provisoirement remis en liberté après que des médecins américains ont diagnostiqué une leucémie. Le père Juste est emprisonné depuis 2005.

D’abord accusé de complicité dans l’enlèvement et le meurtre d’un journaliste, puis, lorsque ces charges ont dû être levées, pour possession illégale d’armes, il s'est retrouvé en prison.

Amnesty International, qui a initié une action en faveur de sa libération, pense qu’il paie son soutien à l’ancien président, Jean-Bertrand Aristide. S’il parvient à être soigné à Miami, où il va être transféré, le père Juste devra retourner en Haïti pour faire face aux accusations qui pèsent contre lui.

Merci pour votre don

Votre engagement est notre force. Merci pour votre don