Shackelia Jackson, la sœur de Nakiea Jackson, dénonce l'impunité pour le meurtre de son frère © Amnesty International
Shackelia Jackson, la sœur de Nakiea Jackson, dénonce l'impunité pour le meurtre de son frère © Amnesty International

Jamaïque: Action lettre pour Shackelia Jackson Demande de justice pour un homicide par la police

Lettres contre l'oubli de juin 2017
Le 20 janvier 2014, Nakiea Jackson a été abattu par des policiers sur son lieu de travail, un restaurant de rue à Kingston, en Jamaïque. Malgré des obstacles, et l'impunité généralisée qui règne au sein du système judiciaire jamaïcain, Shackelia Jackson, la soeur de Nakiea, se bat pour obtenir la vérité sur la mort de son frère et conduire devant la justice ceux qui l'ont tué.

Selon des témoins, le 20 janvier 2014 plusieurs policiers sont arrivés sur place à la recherche d’un homme portant des dreadlocks et, quand Nakiea (qui en portait) a ouvert la porte, un policier est entré dans la boutique armé d’un pistolet. Deux détonations ont suivi. Les policiers ont traîné Nakiea dehors, inanimé, et l’ont jeté dans leur véhicule.

Aussitôt après, la sœur de Nakiea, Shackelia, qui se trouvait au domicile familial, à quelques mètres de là, a cadenassé la boutique pour préserver les lieux. Les agents de l’organe de surveillance de la police sont arrivés peu de temps après pour mener une enquête indépendante. Un policier a été inculpé mais, en juillet 2016, une enquête préliminaire a été abandonnée après qu’un témoin ne s’est pas présenté au tribunal, expliquant plus tard à la famille qu’il avait eu peur. Shackelia et sa famille vont donc sans doute devoir s’attendre à de nouveaux retards avant de pouvoir obtenir justice.

Depuis ce jour, la famille de Nakiea est la cible de manœuvres d'intimidation répétées de la part de la police, qui veut l'empêcher de demander justice. La famille dit avoir subi des tentatives d’intimidation et de harcèlement au tribunal. De plus, les descentes de police dans le quartier ont souvent coïncidé avec des audiences dans l’affaire de Nakiea.

PROPOSITION DE LETTRE

Monsieur le Ministre,

Je suis très préoccupé·e pour la sécurité de Shackelia Jackson, sœur de Nakiea Jackson, qui a été abattu par des policiers le 20 janvier 2014 sur son lieu de travail, un restaurant de rue à Kingston.
La famille de Nakiea attend toujours pour obtenir justice.
Malgré des obstacles, et l'impunité généralisée, Shackelia Jackson se bat pour obtenir la vérité sur la mort de son frère et pour conduire devant la justice ceux qui l'ont tué.

Je vous exhorte à mettre en place un dispositif de protection efficace pour la famille de Nakiea Jackson, conformément aux souhaits de celle-ci.
Veuillez également accorder des moyens supplémentaires au tribunal spécial du coroner afin de permettre une procédure judiciaire rapide, indépendante et approfondie sur les allégations d’homicide de Nakiea Jackson par la police et de traduire en justice les auteurs présumés, y compris au sein de la hiérarchie policière.
Je vous encourage à continuer à réformer de toute urgence la justice pénale afin que les proches des personnes qui auraient été tuées par les forces de l’ordre aient accès dans des délais raisonnables à un tribunal compétent, indépendant et impartial et à mettre en place des mesures visant à protéger les témoins et les proches de toute tentative d’intimidation et de harcèlement au tribunal.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre au Ministre de la Justice

Delroy Chuck
Ministry of Justice
Commerce Gate
61 Constant Spring Road
Kingston 10
Jamaica

Fax: +1 876 906 7665
 E-mail: delroy.chuck@moj.gov.jm (= corrigé !!!)
Twitter: @Delroychuckjm

Formule d’appel: Honourable Delroy Chuck, Minister of Justice, / Monsieur le Ministre,

Copies à

Ambassade de la Jamaïque
Avenue de France 23
1202 Genève

Fax: 022 738 44 20
E-mail: info@jamaicamission.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00