Mexique: action lettre pour homme disparu Héctor Rangel Ortiz manque toujours à l’appel

Héctor Rangel Ortiz et deux de ses collègues ont disparu le 10 novembre 2009 à Monclova, une ville de l’État de Coahuila, dans le nord du Mexique. Héctor s’y était rendu dans le cadre de son travail ...

Héctor Rangel Ortiz Héctor Rangel Ortiz © Privée

Héctor Rangel Ortiz et deux de ses collègues ont disparu le 10 novembre 2009 à Monclova, une ville de l’État de Coahuila, dans le nord du Mexique. Héctor s’y était rendu dans le cadre de son travail pour l’entreprise familiale. Il a appelé chez lui depuis un hôtel, expliquant que la police municipale avait arrêté ses collègues et saisi leur voiture et qu’il allait se renseigner au poste de police. C’est la dernière fois que l’on a entendu parler des trois hommes.

Brenda et Enrique, la sœur et le frère d’Héctor, se sont rendus à Monclova peu de temps après pour le retrouver. Ils ne sont pas restés longtemps en ville, craignant pour leur vie après que la police et les procureurs de l’État leur ont conseillé de partir, sans quoi il leur arriverait la même chose.

La famille persiste à rechercher Héctor. Elle a exigé que les autorités déterminent où il se trouvait et traduisent en justice les responsables présumés de sa disparition. Depuis lors, elle est harcelée. Les deux autres familles ont trop peur pour déposer plainte. Écoutez Brenda Rangel raconter son histoire à l’adresse www.bit.ly/brendarangel.

Au mois de février 2013, plus de 26 000 personnes étaient officiellement portées disparues au Mexique depuis 2006. Si les responsables de ces disparitions sont généralement de puissantes bandes criminelles, il n’est pas rare que des fonctionnaires soient impliqués. Dans la plupart des cas, les autorités n’ont pas ouvert d’enquêtes.


Cette action est terminée.

Cette lettre fait partie des Lettres contre l’oubli du janvier 2014. | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un e-mail chaque mois avec les nouvelles lettres.

Votre don les protège

De l’aide pour les enfants traumatisés par la guerre Votre don les protège