Petite photo: Julián Carrillo / Image du fond : Coloradas de la Virgen © Amnesty International
Petite photo: Julián Carrillo / Image du fond : Coloradas de la Virgen © Amnesty International

Mexique: Action lettre pour Julián Carrillo et la communauté de Coloradas de la Virgen Le meurtre d’un défenseur des droits humains reste impuni

Lettres contre l'oubli d'octobre 2019
Le 24 octobre 2018, Julián Carrillo a été tué par des inconnus armés. Son meurtre était prévisible. Cela faisait des années qu’il signalait les attaques et menaces de mort dont il était victime. Cinq autres membres de sa famille, dont son fils, ont également été tués.

Julián Carrillo était un défenseur des droits humains et de l’environnement, ainsi qu’un dirigeant de la communauté indigène rarámuri et de Coloradas de la Virgen, un village isolé de la Sierra Tarahumara, dans l’État de Chihuahua (nord-ouest du Mexique). Il défendait ses terres ancestrales et dénonçait publiquement l’exploitation forestière et minière organisée par certains propriétaires terriens, ainsi que la violence de bandes criminelles armées dans sa communauté. Le peuple rarámuri n’est plus reconnu comme propriétaire de ces terres, mais défend ce territoire ancestral contre l’exploitation forestière et minière, et contre la culture illicite de plantes destinées à la production de stupéfiants.

Le meurtre de Julián Carrillo était prévisible. Cela faisait des années qu’il signalait les attaques et menaces de mort dont il était victime. Il avait ainsi été menacé par des groupes armés non identifiés à plusieurs occasions, et, en 2016, sa maison avait été réduite en cendres. Cinq autres membres de sa famille, dont son fils, ont également été tués. De nombreux autres dirigeants indigènes de Coloradas de la Virgen ont été victimes de menaces, d’attaques, de procès iniques et de meurtre.

Le 26 janvier 2019, le parquet de l’État de Chihuahua a indiqué que 200 policiers avaient été déployés dans la Sierra Tarahumara pour exécuter les deux mandats d'arrêt émis contre des personnes soupçonnées du meurtre de Julián Carrillo. Les enquêtes sur les deux meurtriers présumés se poursuivent, mais personne n’a encore été inculpé de l’homicide de Julián Carrillo. Avant cette arrestation, le gouvernement fédéral s’était engagé à garantir que le Mécanisme de protection des défenseurs des droits humains et des journalistes préserve la vie, l’intégrité, la liberté et la sécurité des défenseurs des droits fondamentaux dans l’État de Chihuahua et dans le pays tout entier. Le gouvernement a mené une nouvelle évaluation des risques afin d’élaborer et d’adopter des mesures collectives de protection.

Veuillez écrire une lettre courtoise en espagnol, anglais ou français au Procureur général de l’État de Chihuahua, et des copies au Vice-ministère des Droits humains (ministère de l’Intérieur) et au Gouverneur de l’État du Chihuahua.

PROPOSITION DE LETTRE en français
(modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Monsieur le Procureur général,

Le 24 octobre 2018, Julián Carrillo a été tué par des inconnus armés. Cet homme était un défenseur des droits humains et de l’environnement, ainsi qu’un dirigeant de la communauté indigène rarámuri et de Coloradas de la Virgen, dans l’État de Chihuahua. Il défendait ses terres ancestrales et dénonçait publiquement l’exploitation forestière et minière organisée par certains propriétaires terriens, ainsi que la violence de bandes criminelles armées dans sa communauté.
Julián Carrillo avait signalé les attaques et menaces de mort qu’il subissait régulièrement. Il avait été ainsi menacé par des groupes armés non identifiés à plusieurs occasions, et, en 2016, sa maison avait été réduite en cendres. Cinq autres membres de sa famille, dont son fils, ont également été tués. De nombreux autres dirigeants indigènes de Coloradas de la Virgen ont été victimes de menaces, d’attaques, de procès iniques et de meurtre.

Cette situation me préoccupe beaucoup, et je vous appelle à faire en sorte qu’une enquête digne de ce nom soit menée sur le meurtre de Julián Carrillo, et notamment que la piste relative à son travail de défense des droits humains fasse l'objet d'investigations exhaustives.

La sécurité des membres de la famille de Julián Carrillo et de la communauté de Coloradas de la Virgen, doit être garantie, conformément à leurs souhaits et avec leur consentement, y compris en procédant sans délai à une évaluation des risques encourus par la communauté.
Engagez-vous à adopter une politique globale favorisant la mise en œuvre de mesures de protection et de prévention, ce afin de lutter contre les causes structurelles de violence dans les cas de communautés vulnérables.

En vous remerciant de l’attention que vous porterez à ma demande, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

Procureur général de l’État de Chihuahua / Fiscal General de Chihuahua
César Augusto Peniche Espejel
Avenida Paseo Bolívar 704, Zona Centro
31000 Chihuahua
Mexique

E-mail : despacho.fiscalia@chihuahua.gob.mx
Twitter : @Fiscalia_Chih @PenicheCesar

Formule d’appel : Monsieur le Procureur général, / Estimado Fiscal General, César Augusto Peniche Espejel


Copies à

Vice-ministère des Droits humains (Ministère de l’Intérieur)
Circular de Morelia número 8, Col. Roma Norte
Cuauhtemoc
06700, Mexico City
Mexique
E-mail : ajencinas@segob.gob.mx
Twitter : @SEGOB_mx ; @A_Encinas_R
Formule d’appel : Monsieur le Vice-Ministre / Estimado Señor Subsecretario, Alejandro Encinas Rodríguez


Gouverneur de l’État du Chihuahua
Av. Independencia 209, Zona Centro
31000 Chihuahua
Mexique
E-mail : despachodelejecutivo@chihuahua.gob.mx
Twitter : @Javier_Corral
Formule d’appel : Monsieur le Gouverneur / Señor Gobernador, Javier Corral Jurado


Ambassade du Mexique
Weltpoststrasse 20
3015 Berne
Fax: 031 357 47 48
E-mail: informacionsui@sre.gob.mx 


Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4 du fichier Word ici.


Taxe postale: CHF 2.00

 


Model letter in english:

Dear Attorney General of Chihuahua State,

On 24 October 2018, Julián Carrillo, an environmental human rights defender and leader of the Rarámuri Indigenous people, was killed by unidentified armed men. Julián Carrillo was one of the leaders of the Coloradas de la Virgen community in the Tarahumara mountain range of Chihuahua. The murder of Julián was a predictable tragedy. He had reported attacks and death threats for years. His house was burned down in 2016, and he had received threats from unidentified armed groups on four different occasions since 2015. Five other people in his family, including his son, were also killed. Many other Indigenous leaders of Coloradas de la Virgen have faced threats, attacks, unfair trials and killings. In 2014, the Mexican government pledged to provide effective protection to Julián, but these protection measures were not enough to stop the wave of attacks against him and to guarantee his life. Julián joins the list of at least 16 human rights defenders who have been killed in 2018 in Mexico.

I respectfully urge you to promptly, independently, impartially and effectively investigate the killing of Julián Carrillo. Please take all necessary measures to guarantee the safety of Julián Carrillo’s family members, the Coloradas de la Virgen community, and members of the NGO Alianza Sierra Madre A.C in accordance with their wishes and consent. In addition, I urge you to implement effective and collective protection measures and take immediate steps to overcome the structural causes behind the threats, killings and attacks faced by human rights defenders in the Coloradas de la Virgen community.

Yours sincerely,