Jessica Profeta © Amnesty International
Jessica Profeta © Amnesty International

République dominicaine: Action lettre pour Jessica Profeta Arbitrairement déchue de sa nationalité

Lettres contre l'oubli d'avril 2018
Jessica Profeta est une jeune fille de 16 ans, née en République dominicaine de parents haïtiens. Elle a été arbitrairement déchue de sa nationalité dominicaine en 2013 et est aujourd’hui apatride.

Comme d’autres adolescent·e·s, Jessica est pleine d’espoir pour l’avenir. Elle aime l’école et est passionnée de littérature. Mais ses rêves sont en train de s’envoler: comme des dizaines de milliers d’autres Dominicain·e·s d’origine haïtienne, elle a été arbitrairement déchue de sa nationalité dominicaine en 2013 et est aujourd’hui apatride.

Jessica Profeta est victime de discriminations depuis sa naissance. Lorsqu’elle est née, son père s’est rendu à quatre reprises à l’hôpital pour demander son acte de naissance, un document indispensable pour l’enregistrer à l’état civil. Il a obtenu ce document il y a seulement quelques mois, mais celui-ci est rose, la couleur attribuée aux enfants nés en République dominicaine qui ne peuvent pas prétendre à la nationalité dominicaine. Faute de posséder une autre nationalité, Jessica Profeta restera dans une situation de vide juridique, ne pourra pas obtenir de papiers et n’aura aucune chance de pouvoir poursuivre ses études dans l’enseignement supérieur plus tard.

L’apatridie et l’absence de papiers ont des répercussions dévastatrices sur la vie quotidienne des personnes comme Jessica Profeta. Les Dominicain·e·s d’origine haïtienne se trouvent dans l’incapacité d’exercer leurs droits les plus fondamentaux, comme le droit à l’accès à l’éducation, à l’emploi, à des soins médicaux adaptés, à la sécurité sociale et à la retraite, le droit de vote, ou encore le droit de se marier et de fonder une famille.

PROPOSITION DE LETTRE

Monsieur le Président,

Jessica Profeta est une jeune fille de 16 ans, née en République dominicaine de parents haïtiens. Comme des dizaines de milliers d’autres Dominicain·e·s d’origine haïtienne, elle a été arbitrairement déchue de sa nationalité dominicaine en 2013 et est aujourd’hui apatride.

Lorsqu’elle est née, son père avait demandé son acte de naissance, un document indispensable pour l’enregistrer à l’état civil. Il a obtenu ce document il y a seulement quelques mois, mais celui-ci est rose, la couleur attribuée aux enfants nés en République dominicaine qui ne peuvent pas prétendre à la nationalité dominicaine.
Faute de posséder une autre nationalité, Jessica Profeta restera dans une situation de vide juridique, et ne pourra pas obtenir de papiers.

Les Dominicain·e·s d’origine haïtienne se trouvent dans l’incapacité d’exercer leurs droits les plus fondamentaux, comme le droit à l’accès à l’éducation, à l’emploi officiel, à des soins médicaux adaptés, à la sécurité sociale et à la retraite, le droit de vote, ou encore le droit de se marier et de fonder une famille.

Cette situation me préoccupe beaucoup et je vous demande, Monsieur le Président, de faire le nécessaire pour que la nationalité dominicaine de Jessica Profeta lui soit pleinement restituée et pour qu’elle puisse obtenir des papiers d’identité.
Merci de vous engager pour ce que ce droit soit donné à tous les Dominicain·e·s d’origine haïtienne, et de veiller à ce qu’ils ne soient pas victimes de nouvelles discriminations.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.
 

Adresser la lettre au président de la République

Président de la République
Danilo Medina
Palacio Nacional
Avenida México esquina Doctor Delgado
Gazcue, Santo Domingo
République dominicaine

Fax: +1809 682 0827
E-mail: prensa2@presidencia.gob.do
Facebook: http://facebook.com/PresidenciaRD
Twitter: @PresidenciaRD

Utilisez la formule d’appel: Señor Presidente, / Monsieur le Président,

Copies à

Ambassade de la République Dominicaine
Weltpoststrasse 4
Case postale 22
3000 Berne 15

Fax: 031 351 15 87
E-mail: info@embajadadominicana.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00