Chine: Action lettre pour Su Changlan Risque de perpétuité pour une militante des droits des femmes

La militante chinoise des droits des femmes Su Changlan a été officiellement placée en état d'arrestation le 3 décembre 2014 et inculpée d'«incitation à la subversion de l'Etat». Cette infraction est ...

Su Changlan © Privé Su Changlan © Privé

La militante chinoise des droits des femmes Su Changlan a été officiellement placée en état d'arrestation le 3 décembre 2014 et inculpée d'«incitation à la subversion de l'Etat». Cette infraction est passible d'une peine de réclusion à perpétuité aux termes du Code pénal chinois. On pense que les poursuites entamées contre elle sont la conséquence de commentaires qu'elle a publiés en ligne en soutien aux manifestants pro-démocratiques de Hong Kong en septembre 2014, et de son action militante en faveur des droits des femmes.

Malgré des demandes répétées, sa famille n'a pas pu lui rendre visite depuis son arrestation en octobre 2014. Su Changlan n'a été autorisée à rencontrer son avocat pour la première fois qu'en mai 2015.

Su Changlan est une militante bien connue dans le sud de la Chine. Ces dernières années elle s’est consacrée particulièrement aux questions liées aux droits des femmes et des enfants – notamment la traite des enfants, le mariage forcé de fillettes, la planification familiale et les violences contre les femmes en lien avec la politique de l'enfant unique. Elle s'occupe aussi des droits des enfants migrants, des droits fonciers et des expulsions forcées. Elle milite en faveur de la démocratie. On l'a forcée à démissionner de son poste d'enseignante, et elle a été arrêtée à plusieurs reprises dans le passé en raison de ses activités, pourtant pacifiques, et de ses prises de position publiques.


Proposition de lettre et revendications

 
Monsieur,

Le 3 décembre 2014, la militante des droits des femmes Su Changlan a été officiellement placée en état d'arrestation et inculpée d'«incitation à la subversion de l'Etat». Aux termes du Code pénal elle risque la peine de réclusion à perpétuité.

Les poursuites entamées contre elle semblent être la conséquence de commentaires qu'elle a publiés en ligne en soutien aux manifestant·e·s pro-démocratiques de Hong Kong en septembre 2014, et de son action militante pour les droits des femmes.

Su Changlan a été arrêtée à plusieurs reprises dans le passé en raison de ses activités, pourtant pacifiques, et de ses prises de position publiques.

Malgré des demandes répétées, sa famille n'a pas pu lui rendre visite depuis son arrestation en octobre 2014. Su Changlan n'a été autorisée à rencontrer son avocat pour la première fois qu'en mai 2015.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je demande de libérer Su Changlan immédiatement et sans condition.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

Directeur du parquet populaire de Foshan
Li Chunsheng
Parquet populaire de Foshan
28 Hujinglu, Shanchengqu
Foshanshi 528000
Guangdongsheng
Chine

Fax: +86 757 83323978
E-mail:
 

Copie à:

Ambassade de la République Populaire de Chine
Kalcheggweg 10
3006 Berne

Fax: 031 351 45 73
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de juillet 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres