Chine: action lettre pour Ilham Tohti Un universitaire ouïghour condamné à la prison à vie a la suite d'un procès inique

Le 23 septembre 2014, Ilham Tohti, un universitaire et écrivain ouïghour, a été condamné en Chine à la prison à perpétuité pour «séparatisme». Le Tribunal populaire de première instance de Urumqi, la ...

Ilham Tohti © privé Ilham Tohti © privé

Le 23 septembre 2014, Ilham Tohti, un universitaire et écrivain ouïghour, a été condamné en Chine à la prison à perpétuité pour «séparatisme». Le Tribunal populaire de première instance de Urumqi, la capitale du Xinjiang, la région autonome des Ouïghours, a en outre prononcé contre Tohti l'interdiction à vie de l'exercice des droits politiques et il a ordonné l'expropriation de ses biens.

Ilham Tohti est professeur en sciences économiques et fondateur du site Internet «Uighur Online». Il critique depuis de nombreuses années l'attitude des autorités chinoises envers la minorité ouïghour.

Ilham Tohti a été arrêté à Pékin le 15 janvier 2014 par les forces de sécurité et il a été maintenu pendant plus de cinq mois sans contacts avec le monde extérieur. Pendant dix jours, il a été privé de nourriture et il a eu les pieds entravés pendant plus de 20 jours. Ses avocats n'ont pas pu avoir accès aux éléments de preuve l'incriminant et ils n'ont pas pu lui rendre visite pendant les cinq mois qui ont suivi son arrestation.

Le 21 novembre 2014, le Tribunal populaire d'appel du Xinjiang a confirmé la condamnation à perpétuité, sans que ses avocats puissent être présents pendant le déroulement de la procédure. Le 12 décembre Ilham Tohti a été transféré dans la prison n° 1 de la région du Xinjiang.


Proposition de lettre et revendications


Monsieur le Président,

Le 23 septembre 2014, Ilham Tohti, professeur de sciences économiques et écrivain ouïghour, a été condamné à la prison à perpétuité pour «séparatisme». Le Tribunal populaire de première instance de Urumqi a en outre prononcé contre Tohti l'interdiction à vie de l'exercice des droits politiques et il a ordonné l'expropriation de ses biens.

Ilham Tohti a été arrêté à Pékin le 15 janvier 2014 par les forces de sécurité et il a été maintenu pendant plus de cinq mois sans contacts avec le monde extérieur. Pendant dix jours, il a été privé de nourriture et il a eu les pieds entravés pendant plus de 20 jours. Ses avocats n'ont pas pu avoir accès aux éléments de preuve l'incriminant et ils n'ont pas pu lui rendre visite pendant les cinq mois qui ont suivi son arrestation.

Le 21 novembre 2014, le Tribunal populaire d'appel du Xinjiang a confirmé la condamnation à perpétuité, sans que ses avocats puissent être présents pendant le déroulement de la procédure.

Le 12 décembre Ilham Tohti a été transféré dans la prison n° 1 de la région du Xinjiang.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous prie instamment, Monsieur le Président, de libérer immédiatement et sans conditions Ilham Tohti; il est un prisonnier d'opinion, arrêté uniquement à cause de l'exercice pacifique de son droit à la liberté d'expression.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

XI Jinping Guojia Zhuxi
The State Council General Office
2 Fuyoujie
Xichengqu, Beijingshi 100017
RÉPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE

Fax: 00 86 – 10 62 38 1025
E-mail:

 

Copie à:

Ambassade de la République Populaire de Chine
Kalcheggweg 10
3006 Berne

Fax: 031 351 45 73
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de février 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres