Guligeina Tashimaimaiti © Droits réservés
Guligeina Tashimaimaiti © Droits réservés

Chine (Malaisie): Action lettre pour Guligeina Tashimaimaiti Étudiante ouïghoure portée disparue depuis décembre 2017

Lettres contre l'oubli d'avril 2019
Guligeina Tashimaimaiti, étudiante en doctorat à l’Université de Technologie, en Malaisie, a été vue pour la dernière fois par son ami à l’aéroport international de Senai, en Malaisie, le 26 décembre 2017. Depuis lors elle est portée disparue.

Compte tenu de la répression sans précédent qui s’abat sur les Ouïghours et d’autres minorités ethniques dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, Sammy et la sœur aînée de Guligeina Tashimaimaiti, Gulzire, craignent qu’elle ne soit détenue dans un camp de «rééducation». Bien que des amis et des proches lui aient déconseillé de retourner dans la région, Guligeina Tashimaimaiti s’inquiétait pour ses parents qu’elle n’avait réussi à contacter depuis sa dernière visite à Yili en février 2017.

Le 29 mars a marqué le deuxième anniversaire de l’adoption du «règlement relatif à la lutte contre l’extrémisme», à la suite de laquelle de nombreux établissements de détention ont été créés dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Dans ces établissements, dits «de lutte contre l’extrémisme», «d’études politiques» ou encore «de transformation par l’éducation» ou même de «formation professionnelle», des personnes sont placées en détention arbitrairement pour une durée indéterminée et contraintes d’étudier la législation et les politiques de la Chine.

Les Ouïghours et les autres minorités ethniques à majorité musulmane de la région autonome ouïghoure du Xinjiang sont victimes depuis longtemps de violations de leurs droits fondamentaux, et notamment de leurs droits aux libertés de religion et d’association. Ces dernières années, les autorités se sont mises à les cibler de manière plus globale et à plus grande échelle. Elles ont recours à divers moyens de répression, notamment la détention arbitraire généralisée, la surveillance technologique, l’utilisation accrue de patrouilles de rue lourdement armées, le renforcement des postes de contrôle et tout un arsenal de politiques intrusives qui bafouent les droits humains.

Veuillez écrire une lettre courtoise en anglais, chinois ou français au secrétaire du Parti communiste de la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

PROPOSITION DE LETTRE en français (modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Monsieur,

Guligeina Tashimaimaiti, étudiante doctorante à l’Université de Technologie en Malaisie, a été vue pour la dernière fois à l’aéroport international de Senai, en Malaisie, le 26 décembre 2017.
Elle avait prévu de rendre visite à ses parents dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

Cette situation me préoccupe beaucoup et je vous prie, Monsieur, de vous engager à révéler où se trouve Guligeina Tashimaimaiti.
Je demande instamment de mettre fin à la politique de «transformation par l’éducation» et aux centres de «lutte contre l’extrémisme» et de faire cesser la détention arbitraire de Ouïghours et d’autres membres de minorités ethniques à majorité musulmane dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

SECRÉTAIRE DU PARTI COMMUNISTE DE LA RÉGION AUTONOME OUÏGHOURE DU XINJIANG
Party Secretary of the Xinjiang Uighur Autonomous Region
Chen Quanguo
479 Zhongshan Lu
Wulumuqi Shi
Xinjiang
CHINE / PEOPLE’S REPUBLIC OF CHINA

Nom en chinois : 陈全国
Titre en chinois : 新疆维吾尔自治区党委书记
Adresse en chinois : 新疆维吾尔自治区乌鲁木齐市天山区中山路479号


Copies à

Ambassade de la République Populaire de Chine
Kalcheggweg 10
3006 Berne
Fax: 031 351 45 73 // 031 351 39 82
E-mail: dashmishu@hotmail.com

Ambassade de Malaisie
Jungfraustrasse 1
3005 Berne
Fax: 031 350 47 02
E-mail: mwberne@kln.gov.my

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4 du fichier Word ici.


Taxe postale: CHF 2.00
 


Model letter in english:

Dear Party Secretary,

I would like to draw your attention to the case of Guligeina Tashimaimaiti. She is a PhD student at the University of Technology, Malaysia and was last seen on 26 December 2017 at Malaysia’s Senai International Airport. She was on her way to the Xinjiang Uighur Autonomous Region. She has not been seen since then.

I would like to ask you to urgently disclose the whereabouts of Guligeina Tashimaimaiti.

Please also ensure that the “transformation-through-education” or “de-extremification centres” are abolished and the arbitrary detention of Uighurs and other Muslim ethnic minorities in the XUAR are ended.

Yours sincerely,