La loi sur l'hymne national menace la liberté d'expression à Hong Kong. © HECTOR RETAMAL/AFP via Getty Images
La loi sur l'hymne national menace la liberté d'expression à Hong Kong. © HECTOR RETAMAL/AFP via Getty Images

Hong Kong La loi sur l'hymne national est une insulte à la liberté d'expression

Communiqué de presse publié le 4 juin 2020, Londres/Genève. Contact du service de presse
En réponse à l'adoption par le Conseil législatif de Hong Kong d'une loi qui rend illégale toute insulte faite à l'hymne national chinois, le directeur régional adjoint d'Amnesty International pour l'Asie de l'Est et du Sud-Est, Joshua Rosenzweig, a déclaré:

«Les personnes qui "insultent" l'hymne national chinois peuvent désormais être emprisonnées pour une durée maximale de trois ans. Aujourd'hui, les autorités de Hong Kong ont à nouveau insulté le droit à la liberté d'expression dans cette nouvelle tentative de criminaliser la dissidence pacifique.»

«Le droit des gens à exprimer leurs différents sentiments à l'égard des hymnes nationaux et autres symboles d'État est bien protégé par le droit international des droits humains. Les nombreuses dispositions subjectives de cette loi laissent la porte ouverte à une large interprétation et à des abus.»

«L'adoption de ce projet de loi est un signe inquiétant pour l'avenir des droits humains à Hong Kong. Avec l'impitoyable loi sur la sécurité nationale chinoise qui se profile à l'horizon, les droits et libertés de la ville sont plus que jamais menacés».