Laos: action lettre pour Sombath Somphone Disparu depuis plus de deux ans

Sombath Somphone travaillait dans les domaines de la formation et du développement durable lorsqu'il a été jeté dans un camion et enlevé par des inconnus en décembre 2012. Il avait d'abord subi à un ...

Sombath Somphone © sombath.org Sombath Somphone © www.sombath.org

Sombath Somphone travaillait dans les domaines de la formation et du développement durable lorsqu'il a été jeté dans un camion et enlevé par des inconnus en décembre 2012. Il avait d'abord subi à un contrôle de police à Vientiane, la capitale du Laos. Depuis lors, on a perdu toute trace de lui.

Âgé de 62 ans, Sombath Somphone a quitté son bureau le 15 décembre 2012 vers 17h30 pour rentrer chez lui en voiture. La police l'a fait arrêter sa voiture vers 18h00 à un point de contrôle situé sur la rue Thadeua, à Sisattanak, un quartier de Vientiane.

Des photos prises par une caméra de circulation le montrent alors qu'il descend de sa voiture pour parler avec les policiers. Un motocycliste apparaît, s'installe au volant de la voiture de Sombath Somphone et disparaît, laissant sa moto sur place. Un camion surgit alors, dans lequel Sombath Somphone est forcé de monter, avant de s'éloigner. La famille et des amis de Sombath Somphone l'ont reconnu sur les photos.

Les autorités laotiennes refusent d'admettre qu’elles ont arrêté Sombath Somphone ou qu’elles sont responsables de sa disparition. Elles expliquent qu'il est possible qu'après le contrôle d'identité effectué par la police, qui est une simple formalité, il a été enlevé dans le cadre d'un conflit privé.


Proposition de lettre et revendications


Excellence

Sombath Somphone a été enlevé en décembre 2012 par des inconnus qui l'ont forcé à entrer dans un camion. Circulant à Vientiane au volant de sa voiture, il venait de subir un contrôle de police. Depuis lors, il a disparu sans laisser de traces.

Âgé de 62 ans, Sombath Somphore a quitté son bureau à 17h30 le 15 décembre 2012, pour rentrer chez lui en voiture. La police l'a fait arrêter sa voiture vers 18h00 à un poste de contrôle situé sur la rue Thadeua, à Sisattanak, un quartier de Vientiane.

Les autorités laotiennes refusent d'admettre qu’elles ont arrêté Sombath Somphone ou qu’elles sont responsables de sa disparition. Elles expliquent qu'il est possible qu'après le contrôle d'identité effectué par la police, qui est une simple formalité, il a été enlevé dans le cadre d'un conflit privé.

Cette situation me préoccupe fortement et je vous demande de bien vouloir ouvrir une enquête approfondie et impartiale sur la disparition de Sombath Somphore, qui devra aussi examiner les indices qui pourraient prouver l'implication des forces de l'ordre. Les responsables devront en outre rendre comptes de leurs actes.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Excellence, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

President, Choummaly Sayasone
Office of the President
Presidential Palace
Setthathirath
Vientiane
LAOS

Fax: 00 856 – 21 21 42 08

 
Copie à:

Ambassade de la République Démocratique Populaire du Laos
Route de Colovrex 14bis
1218 Le Grand-Saconnex

Fax: 022 798 24 40
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de janvier 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres