Sombath Somphone © www.sombath.org
Sombath Somphone © www.sombath.org

Laos: Action de lettre pour Sombath Somphone Membre de la société civile disparu depuis plus de trois ans

Lettres contre l'oubli de juin 2016
Membre éminent de la société civile laotienne, Sombath Somphone n'a plus donné signe de vie depuis le 15 décembre 2012. Malgré des engagements publics, l'enquête ouverte par les autorités sur sa disparition n'est pas satisfaisante. Par ailleurs, les autorités n'ont pas fourni d'informations suffisantes quant aux progrès de l'enquête à sa famille ni aux autres personnes pour qui cette affaire présente un intérêt légitime. Amnesty International craint que Sombath Somphone n’ait été victime d’une disparition forcée.

Le 15 décembre 2012, Sombath Somphone a quitté son bureau et pris sa voiture vers 17h30. Sa femme, Shui-Meng Ng, le précédait dans une autre voiture. Des policiers l'ont arrêté vers 18 heures à un poste de contrôle sur Thadeua Road, dans le quartier de Sisattanak, à Vientiane, la capitale du pays. Les images enregistrées par une caméra de surveillance semblent montrer qu’il est descendu de voiture pour leur parler. Un motard est arrivé et est reparti au volant de la voiture de Sombath Somphone. Un fourgon équipé d’un gyrophare est arrivé à son tour et Sombath Somphone a été emmené à bord. Sa famille et ses amis l’ont reconnu sur l’enregistrement. En décembre 2015, la famille de Sombath a rendu public un nouvel enregistrement de vidéosurveillance, sur lequel on voit sa voiture être ramenée dans le centre de Vientiane; cet élément nouveau suggère l'existence possible d'autres preuves relatives à la disparition de cet homme.

Les autorités laotiennes nient avoir arrêté Sombath Somphone et rejettent toute implication dans sa disparition. Selon elles, il a pu être enlevé à la suite d’un différend d’ordre privé, après avoir été arrêté par la police pour un contrôle de routine. Plusieurs déclarations de policiers décrivant leurs investigations ne fournissent que peu d'informations, et montrent un manque de rigueur et une certaine lenteur.

PROPOSITION DE LETTRE ET REVENDICATIONS

Monsieur le Président,

Membre éminent de la société civile laotienne, Sombath Somphone n'a plus donné signe de vie depuis le 15 décembre 2012. Malgré des engagements publics, l'enquête ouverte par les autorités sur sa disparition n'est pas satisfaisante. Par ailleurs, les autorités n'ont pas fourni d'informations suffisantes quant aux progrès de l'enquête à sa famille ni aux autres personnes pour qui cette affaire présente un intérêt légitime. Amnesty International craint que Sombath Somphone n’ait été victime d’une disparition forcée.
Les autorités laotiennes nient avoir arrêté Sombath Somphone et rejettent toute implication dans sa disparition. Selon elles, il a pu être enlevé à la suite d’un différend d’ordre privé, après avoir été arrêté par la police pour un contrôle de routine. Plusieurs déclarations de policiers décrivant leurs investigations ne fournissent que peu d'informations, et montrent un manque de rigueur et une certaine lenteur.

Je tiens à faire part de ma préoccupation quant à l'absence d'informations sur l'endroit où se trouve Sombath Somphone, membre éminent de la société civile, et quant au fait que sa famille n'ait pas été correctement informée des efforts menés pour le retrouver et le ramener sain et sauf.

Le gouvernement doit créer sans délai une nouvelle commission indépendante chargée de mener une enquête minutieuse et impartiale sur la disparition forcée de Sombath Somphone, et à faire tout son possible pour localiser cet homme et le ramener auprès de sa famille au plus tôt, conformément aux obligations du Laos en vertu du droit international.
J’appelle le gouvernement à veiller à ce que cette commission sollicite une assistance technique pour ses investigations, notamment auprès de spécialistes reconnus qui pourront effectuer une analyse scientifique des images de la disparition.
Je prie les autorités de fournir des informations détaillées quant aux progrès de l'enquête à la famille et aux avocats de Sombath Somphone, ainsi qu'à toute personne pour qui cette affaire présente un intérêt légitime.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre à

Président du Laos
Bounnhang Vorachit
Office of the President
Presidential Palace
Setthathirath
Vientiane
République démocratique populaire laotienne

Fax : + 856 21 214208

Formule d’appel : Your Excellency / Monsieur le Président,

Copies à

Ambassade de la République Démocratique Populaire Lao
Route de Colovrex 14bis
1218 Le Grand-Saconnex

Fax: 022 798 24 40
E-mail: laomission_geneva@bluewin.ch

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4 du fichier Word ici.