Pakistan: Action lettre pour Masood Janjua et Faisal Faraz Disparitions forcées: toujours pas d’enquête

Lettres contre l'oubli septembre 2015
L’homme d’affaires Masood Ahmed Janjua a disparu le 30 juillet 2005 avec son ami Faisal Faraz alors qu'ils se rendaient en bus à Peshawar. Son épouse, Amina Janjua, a immédiatement averti la police de sa disparition et a essayé de se renseigner auprès des commissariats et des bases militaires, sans résultat. Depuis, les familles des deux hommes tentent inlassablement de retrouver leur trace.

Masood et Faisal font partie des centaines de personnes placées en détention secrète par les autorités pakistanaises au titre de la « lutte contre le terrorisme ». Les autorités se sont engagées à plusieurs reprises à résoudre les très nombreux cas de disparitions forcées au Pakistan et ont notamment mis en place, en 2010, une commission judiciaire chargée d’enquêter pour retrouver les disparus.

Excédée par l’absence de progrès de la commission, Amina Janjua a présenté en 2013 une requête en habeas corpus afin que la Cour suprême examine, entre autres, l'affaire de Masood Janjua et Faisal Faraz. Plusieurs audiences ont eu lieu en 2014 mais l'affaire n'a pas avancé, malgré le témoignage d’un ancien détenu qui a déclaré avoir vu Masood Janjua lorsqu’il se trouvait en détention. Il n’y a pas eu d’audience en 2015.

PROPOSITION DE LETTRE ET REVENDICATIONS

Monsieur le Premier ministre,

Masood Ahmed Janjua et Faisal Faraz sont portés disparus depuis le 30 juillet 2005.
L’épouse de Masood Ahmed, Amina Janjua, a immédiatement averti la police de sa disparition et a essayé de se renseigner auprès des commissariats et des bases militaires, sans résultat. Depuis, les familles des deux hommes tentent inlassablement de retrouver leur trace.
Excédée par l’absence de progrès de la commission judiciaire chargée d’enquêter pour retrouver les disparus, Amina Janjua a présenté en 2013 une requête en habeas corpus afin que la Cour suprême examine, entre autres, l'affaire de Masood Janjua et Faisal Faraz. Plusieurs audiences ont eu lieu en 2014 mais l'affaire n'a pas avancé, malgré le témoignage d’un ancien détenu qui a déclaré avoir vu Masood Janjua lorsqu’il se trouvait en détention. Il n’y a pas eu d’audience en 2015.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande, Monsieur le Premier ministre, d’ouvrir immédiatement une enquête et de révéler toute information relative au sort et à la localisation de Masood Janjua et Faisal Faraz, notamment à leurs familles et à leurs avocats.
De plus, je vous demande de libérer ces deux hommes sans délai s’ils sont en détention, à moins qu’ils ne soient accusés d’une infraction dûment reconnue par le droit international et inculpés par un tribunal civil.
Les personnes responsables d’avoir ordonné ou mené à bien la disparition forcée de Masood Janjua et Faisal Faraz sont à traduire en justice, dans le cadre d’un procès équitable.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Premier ministre, à l’expression de ma haute considération.

 

Lettres adresser à:

Premier ministre
Nawaz Sharif
Pakistan Secretariat
Constitution Avenue
Islamabad
Pakistan

Fax:
+92 51 9213780
+92 51 922 1596
+92 51 922 0404
E-mail: 

 

Copie à:

Ambassade du Pakistan
Bernastrasse 47
3005 Berne

Fax: 031 350 17 99
E-mail: