Philippines: Action lettre pour Maria Ressa et Reynaldo Santos JR Des journalistes menacé·e·s d'emprisonement

Lettres contre l'oubli de novembre 2020
Maria Ressa et Reynaldo Santos JR. sont les premiers journalistes des Philippines à être condamnés pour ce «délit». Le procès a été déclenché par un reportage critique de Reynaldo Santos Jr., publié plusieurs mois avant l’entrée en vigueur de la loi contre la criminalité en ligne, au nom de laquelle les deux journalistes ont été condamnés. Huit procédures pénales ont été ouvertes contre Maria Ressa depuis 2018, et onze au total contre d’autres personnes travaillant pour Rappler.

Depuis que Rodrigo Duterte a été élu président des Philippines en 2016, Rappler a régulièrement alerté sur le sens véritable de la «guerre à la drogue» lancée par Duterte: un «combat» qui a causé la mort de milliers de personnes parmi les plus pauvres, exécutées au mépris du droit. Parce qu’ils n’ont cessé de dénoncer ces violations des droits humains, Maria Ressa et ses collègues sont devenus la cible du gouvernement philippin.

Proposition de lettre 

Il y a une action de lettre plus actuelle (Lettres contre l'oubli du mois d'août 2021) en faveur de Maria Ressa. Plus d'informations, voir ici

Votre don les protège

De l’aide pour les enfants traumatisés par la guerre Votre don les protège