Philippines: Action lettre pour Maria Ressa et Reynaldo Santos JR Des journalistes menacé·e·s d'emprisonement

Lettres contre l'oubli de novembre 2020
Maria Ressa et Reynaldo Santos JR. sont les premiers journalistes des Philippines à être condamnés pour ce «délit». Le procès a été déclenché par un reportage critique de Reynaldo Santos Jr., publié plusieurs mois avant l’entrée en vigueur de la loi contre la criminalité en ligne, au nom de laquelle les deux journalistes ont été condamnés. Huit procédures pénales ont été ouvertes contre Maria Ressa depuis 2018, et onze au total contre d’autres personnes travaillant pour Rappler.

Depuis que Rodrigo Duterte a été élu président des Philippines en 2016, Rappler a régulièrement alerté sur le sens véritable de la «guerre à la drogue» lancée par Duterte: un «combat» qui a causé la mort de milliers de personnes parmi les plus pauvres, exécutées au mépris du droit. Parce qu’ils n’ont cessé de dénoncer ces violations des droits humains, Maria Ressa et ses collègues sont devenus la cible du gouvernement philippin.

Proposition de lettre 

Monsieur le Ministre,

Le 15 juin 2020, la rédactrice en chef du site d’information Rappler Maria Ressa et son ancien collaborateur Reynaldo Santos Jr ont été déclarés coupables de diffamation en ligne. Ils risquent jusqu’à six ans de prison. Le verdict se fonde sur un reportage critique de Raynaldo Santos Jr publié plusieurs mois avant l’entrée en vigueur de la loi contre la criminalité sur Internet, au nom de laquelle les deux journalistes ont été condamnés.

Je vous demande d’abandonner immédiatement toutes les accusations contre Maria Ressa et contre les personnes qui travaillent ou ont travaillé avec elle. Je vous prie également de tout mettre en œuvre pour que le droit à la liberté d'expression et la liberté de presse soient respectés, protégés et encouragés aux Philippines.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Pandémie Covid-19: Info envois par poste

L’envoi de lettres PRIORITY est de nouveau possible dans presque tous les pays d’outre-mer. Veuillez tenir compte des limitations encore en vigueur dans l’offre selon les pays. Elles sont publiées dans les restrictions de circulation de la Poste Suisse. Si les lettres ne sont pas distribuées au pays de destination, nous vous demandons d’envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyer via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.

Adresser lettre à

Ministre de la justice
Menardo I. Guevarra
Department of Justice, Philippines
Padre Faura Street
Ermita, Manila 1000
PHILIPPINEN

Fax: (00632) 8526 2618
E-mail: osec@doj.gov.ph und osecmig@gmail.com
Twitter: @DOJPH
Facebook: @dojphilippines.official

Copies à

Ambassade de la République des Philippines
Kirchenfeldstrasse 73-75
3005 Berne

Fax: 031 352 26 02
E-mail: info@philembassyberne.ch // berne.pe@dfa.gov.ph

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4
» du fichier Word ici
» du fichier PDF ici


Taxe postale PRIORITY:  CHF 2.00