Sandya Eknaligoda devant un image de son epoux. © Private
Sandya Eknaligoda devant un image de son epoux. © Private

Sri Lanka: Action lettre pour Prageeth Eknaligoda Un journaliste et dessinateur de presse disparu depuis plusieurs années

Prageeth Eknaligoda, journaliste et dessinateur de presse, a disparu le 24 janvier 2010 peu avant l'élection présidentielle. Des témoins ont déclaré qu'au moment de sa disparition, une voiture de ...

Prageeth Eknaligoda © privé

Prageeth Eknaligoda, journaliste et dessinateur de presse, a disparu le 24 janvier 2010 peu avant l'élection présidentielle. Des témoins ont déclaré qu'au moment de sa disparition, une voiture de livraison blanche, sans plaque d'immatriculation, a été vue devant sa maison. Prageeth Eknaligoda travaillait pour «Lanka-e-News», dans la capitale Colombo, et il critiquait sans détour le gouvernement. Peu de temps avant sa disparition, il avait publié une analyse sur les deux candidats à l'élection présidentielle, où il donnait l'avantage au candidat de l'opposition. Amnesty International craint qu'il ait été victime d'une disparition forcée en raison de ses activités journalistiques.

Son épouse Sandya Eknaligoda s'est constamment heurtée à de nombreux obstacles l'empêchant de mener à bien ses recherches de son mari. Après l'annonce de la disparition de son mari auprès de la police, celle-ci a refusé pendant deux semaines d'ouvrir une enquête et d'enregistrer la plainte. Le dossier a ensuite été transmis à la police criminelle à Colombo, mais les progrès ont été si minces que Sandya Eknaligoda a jugé nécessaire de déposer une plainte concernant son examen. En outre, elle a déposé une requête en habeas Corpus auprès de la Cour Suprême à Colombo, demandant une ouverture rapide d'une enquête approfondie. Mais la police a demandé des reports à plusieurs reprises.

Lors d'une audition sur le cas de Prageeth Eknaligoda en décembre 2012, la juge a pointé du doigt les graves manquements de l’enquête. Depuis lors, la procédure n'a pas progressé et les auditions devant le tribunal ont toujours été reportées. 


Proposition de lettre et revendications


Monsieur,

Prageeth Eknaligoda, journaliste et dessinateur de presse, a disparu le 24 janvier 2010 peu avant l'élection présidentielle.

Peu de temps avant sa disparition, il avait publié un article d’analyse sur les deux candidats à l'élection présidentielle, qui était favorable au candidat de l’opposition. Amnesty International craint qu'il ait été victime d'une disparition forcée en raison de ses activités journalistiques.

L’épouse de Prageeth, Sandya Eknaligoda, a mené inlassablement campagne pour obtenir des informations sur le sort de son époux, se heurtant à de nombreux obstacles. Pendant les deux semaines qui ont suivi le signalement de la disparition de Prageeth Eknaligoda par son épouse, la police locale n’a pas ouvert d’enquête ni enregistré sa plainte. Lorsque le dossier a été transmis à la police judiciaire de Colombo, les progrès réalisés ont été si minces que Sandya Eknaligoda a jugé nécessaire de déposer une plainte concernant son examen. Elle a également déposé une requête en habeas corpus auprès de la Cour suprême de Colombo, demandant l’ouverture rapide d’une enquête approfondie, mais la police a réclamé des reports à plusieurs reprises.

Lors d’une audition sur le cas de Prageeth Eknaligoda tenue à Homagama en décembre 2012, le juge a pointé du doigt les manquements de l’enquête. Depuis lors, la procédure n'a pas progressé et les auditions devant le tribunal ont été chaque fois reportées.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et vous demande instamment, Monsieur, de faire le nécessaire pour qu’une enquête exhaustive et impartiale soit menée sans délai sur la disparition de Prageeth Eknaligoda. Je vous exhorte à rendre publiques les conclusions de l’enquête et à traduire les responsables présumés en justice.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

N. K. Illangakoon
Inspector General of Police (IGP)
New Secretariat
Colombo 1
SRI LANKA

Fax: 00 94 – 112 44 04 40
E-mail:

 

Copie à:

Ambassade de la République Socialiste Démocratique de Sri Lanka,
(Botschaft der Demokratischen Sozialistischen Republik Sri Lanka)
Niklasstrasse 19,
14163 Berlin,
Allemagne/Deutschland

Fax: 004930/ 80 90 97 57
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de février 2015Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres