Azerbaïdjan: Action de lettre pour Leyla Yunus Arrêtés pour qu’ils ne puissent parler

Leyla Yunus, présidente de l'ONG «Institute for Peace and Democracy» est l'une des défenseuses des droits humains les plus connues en Azerbaïdjan. Elle a été arrêtée le 30 juillet 2014 et inculpée de ...

Leyla & Arif Yunus Leyla et Arif Yunus © Privé

Leyla Yunus, présidente de l'ONG «Institute for Peace and Democracy» est l'une des défenseuses des droits humains les plus connues en Azerbaïdjan. Elle a été arrêtée le 30 juillet 2014 et inculpée de trahison, d'évasion fiscale, de fraude, de contrefaçon et d'entreprise illégale. Ce dernier point vise des fonds que l'institut a reçus. Son mari Arif Yunus a lui été arrêté le 5 août 2014, avec les mêmes chefs d'inculpation, en rapport à sa participation aux activités de l'ONG. Amnesty International estime que ces accusations visent à empêcher Leyla et Arif Yunus de parler, et elle les considère comme des prisonniers d'opinion n'ayant pas usé de violences.

Le couple s'est engagé la première fois pour défendre les droits humains en essayant de promouvoir une solution pacifique au conflit qui a mis aux prises l'Arménie et l'Azerbaïdjan au début des années 1990. Leyla Yunus a exprimé régulièrement des critiques acerbes dans le pays et à l'étranger contre la politique répressive du gouvernement sur sa population.

En détention, Leyla et Arif Yunus se sont vus refuser toute visite et toute forme de communication. La direction de la prison ne garantit pas non plus que Leyla Yunus puisse bénéficier d'un traitement médical approprié : elle souffre de diabète et d'une hépatite C. Souvent, elle doit attendre longtemps avant de recevoir ses médicaments. Il est également très inquiétant de savoir qu'elle se ferait insulte, qu'elle aurait été agressée par un codétenu et par un gardien, et que la direction de la prison hésiterait à prendre des mesures.


Proposition de lettre et revendications

Monsieur le Président,

La défenseuse des droits humains Leyla Yunus, présidente de l'ONG «Institute for Peace and Democracy», a été arrêtée le 30 juillet 2014 et inculpée de trahison, d'évasion fiscale, de fraude, de contrefaçon et d'entreprise illégale. Ce dernier élément de l'inculpation vise le versement d'argent que l'institut a reçu.

Son mari Arif Yunus a été arrêté le 5 août 2014 avec les mêmes chefs d'inculpation, en relation avec sa participation aux activités de l'ONG.

Amnesty International considère que Leyla et Arif Yunus sont des prisonniers d'opinion.

Je suis très préoccupé·e par cette situation et je vous demande instamment de faire en sorte que Leyla et Asrif Yunus, ainsi que tous les prisonniers et prisonnières d'opinion soient libérés immédiatement et sans conditions.

Je vous demande également de faire en sorte que Leyla Yunus puisse obtenir les soins médicaux et les médicaments dont elle a besoin ou qu'elle soit transférée dans un hôpital.

En outre, je vous prie instamment de garantir la protection des libertés d'opinion, d'association et de réunion en Azerbaïdjan.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.


Lettres adresser à:

Ilham Aliyev
Office of the President of the Republic of Azerbaijan
18 Istiqlaliyyat Avenue
Baku
AZ 1066
Azerbaïdjan

Twitter: @presidentaz
Fax: 00 994 – 12 39 20 62 5
E-mail:

 
Copie à:

Ambassade de la République d’Azerbaïdjan
Kramburgstrasse 10
3006 Berne

Fax: 031 350 50 41
E-mail:

Cette lettre fait partie des Lettres contre l'oubli de juin 2015 | Télécharger le fichier Word | S'inscrire pour recevoir un E-mail chaque mois avec des nouvelles lettres