Dzmitry Paliyenka  © (c) Viasna
Dzmitry Paliyenka © (c) Viasna

Bélarus: Action lettre pour Dzmitry Paliyenka Action lettre pour un prisonnier d’opinion

Lettres contre l'oubli de juillet 2018
Dzmitry Paliyenka purge actuellement une peine de prison de deux ans. Depuis son arrivée en prison il a été pris pour cible par les autorités pénitentiaires et soumis à un traitement particulièrement dur. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit donc être libéré immédiatement et sans condition.

Dzmitry Paliyenka, militant bélarussien de 23 ans, purge une peine de prison de deux ans pour s’être pacifiquement opposé à des restrictions visant les cyclistes.

En octobre 2016, il a été reconnu coupable de «violence ou menace de violence envers un responsable de l’application des lois» et de «production et diffusion de matériel pornographique ou d’articles à caractère pornographique».

Selon des informations concordantes recueillies par Amnesty International, depuis son arrivée en prison en avril 2017, Dzmitry Paliyenka a été pris pour cible par les autorités pénitentiaires et soumis à un traitement particulièrement dur. Il passe 10 jours par mois à l’isolement et son allocation mensuelle a été réduite d’un tiers. Le courrier qui lui est adressé ne lui est pas remis, et certaines de ses lettres ne sont pas envoyées. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit donc être libéré immédiatement et sans condition.

Veuillez écrire une lettre courtoise en biélorusse, russe ou français au procureur général.

PROPOSITION DE LETTRE

Monsieur le Procureur général,
Dzmitry Paliyenka purge actuellement une peine de prison de deux ans pour s’être pacifiquement opposé à des restrictions visant les cyclistes.
En octobre 2016, il a été reconnu coupable de «violence ou menace de violence envers un responsable de l’application des lois» et de «production et diffusion de matériel pornographique ou d’articles à caractère pornographique».
Selon des informations concordantes recueillies par Amnesty International, depuis son arrivée en prison en avril 2017, Dzmitry Paliyenka a été pris pour cible par les autorités pénitentiaires et soumis à un traitement particulièrement dur. Il passe 10 jours par mois à l’isolement et son allocation mensuelle a été réduite d’un tiers. Le courrier qui lui est adressé ne lui est pas remis et certaines de ses lettres ne sont pas envoyées. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit donc être libéré immédiatement et sans condition.

Cette situation me préoccupe beaucoup et je vous engage, Monsieur le Procureur général, à libérer immédiatement et sans condition Dzmitry Paliyenka, car il s’agit d’un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement ses droits à la liberté d’expression et d’association.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.

Adresser la lettre au procureur général:

Alyaksandr Kaniuk
Procureur général
Vul. Internatsionalnaya 22
220030 Minsk
Bélarus

Fax : +375 172 26 41 66
E-mail : info@prokuratura.gov.by
Facebook/Vkontakte/Instagram : prokuraturaby
Twitter : @prokuraturab

Copies à

Ambassade de la République du Bélarus
Quartierweg 6
Case postale 153
3074 Muri b. Berne

Fax: 031 952 76 16
E-mail: switzerland@mfa.gov.by

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 5 du fichier Word ici.


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00