© Dan Henson - Shutterstock
© Dan Henson - Shutterstock

Bélarus: Action lettre pour Vladislav Charkovski et Emil Ostrovko COVID-19: Risque élevé pour deux prisonniers avec des problèmes de santé chroniques

Lettres contre l'oubli de juin 2020
Vladislav Charkovski et Emil Ostrovko ont été emprisonnés en 2018, à l’âge de 17 ans, pour une infraction de faible gravité. Du fait de la propagation rapide du COVID-19, la santé et potentiellement la vie de Vladislav Charkovski et d’Emil Ostrovko sont en danger.

Vladislav Charkovski et Emil Ostrovko ont été emprisonnés en 2018, à l’âge de 17 ans, pour une infraction de faible gravité et sans violence liée aux stupéfiants. Comme beaucoup de jeunes au Bélarus, ils ne devraient pas être en prison.

Ils ont de graves problèmes de santé. Emil Ostrovko souffre d’asthme chronique. L’état de santé de Vladislav Charkovski s’est dégradé au cours de son incarcération: il présente une toux persistante et récurrente, des troubles de la vue (flashs et corps flottants) et, depuis peu, une thrombose veineuse profonde.

Du fait de la propagation rapide du COVID-19, la santé et potentiellement la vie de Vladislav Charkovski et d’Emil Ostrovko sont en danger, comme celles de nombreux autres détenu·e·s au Bélarus.
 

Veuillez écrire une lettre courtoise en bélarussien, russe, anglais ou français au président de la République:

PROPOSITION DE LETTRE et revendictions en français
(modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Monsieur le Président,

Vladislav Charkovski et Emil Ostrovko ont été emprisonnés en 2018, à l’âge de 17 ans, pour une infraction de faible gravité et sans violence liée aux stupéfiants. Ils ne devraient pas être en prison.

Les deux ont de graves problèmes de santé. Emil Ostrovko souffre d’asthme chronique. L’état de santé de Vladislav Charkovski s’est dégradé au cours de son incarcération: il présente une toux persistante et récurrente, des troubles de la vue (flashs et corps flottants) et, depuis peu, une thrombose veineuse profonde. Du fait de la propagation rapide du COVID-19, la santé et potentiellement la vie de Vladislav Charkovski et d’Emil Ostrovko sont en danger, comme celles de nombreux autres détenu·e·s au Bélarus.

Cette situation me préoccupe beaucoup, et je vous appelle, Monsieur le Président, à envisager et approuver sans délai la libération anticipée ou conditionnelle de Vladislav Charkovski et d’Emil Ostrovko car ils courent un risque accru de tomber gravement malades à cause du COVID-19.
De plus, je vous demande d’instaurer une procédure permettant de déterminer rapidement s’il est nécessaire de maintenir en détention tous les prisonniers et prisonnières qui présentent un risque accru lié au COVID-19 au Bélarus, y compris les personnes ayant des problèmes médicaux préexistants.
Finalement j’engage votre gouvernement à revoir la politique anti-drogue du pays, de mettre fin à la pratique qui consiste à emprisonner des mineurs pour des infractions de faible gravité et sans violence liées aux stupéfiants en vertu de l’article 328 et prendre des mesures pour libérer tous les mineurs et les jeunes qui l’étaient au moment des faits.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de ma haute considération.


 

Crise de Corona: Info envois par poste

En raison de la crise de Corona, la distribution du courrier dans le monde est actuellement perturbée. La situation pouvant changer quotidiennement, veuillez vérifier sur le site Internet de la Poste Suisse si des lettres sont actuellement envoyées au pays de destination. Faute de quoi nous vous demandons d’envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyer via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.

Adresser la lettre au président de la République:

Alexandre Loukachenko, président de la République
Ul. Karla Marksa, 38
220016 Minsk,
Bélarus

Fax: +375 17 226 06 10 ou +375 17 222 38 72
E-mail: contact@president.gov.by

Formule d’appel : Dear President, / Monsieur le Président,

Copies à

Ambassade de la République du Bélarus
Quartierweg 6
Case postale 153
3074 Muri b. Berne

Fax: 031 952 76 16
E-mail: switzerland@mfa.gov.by

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4
» du fichier Word ici
» du fichier PDF ici


Taxe postale: Europe: CHF 1.50 / autres pays: CHF 2.00

 


Model letter in english:

Dear President,

Vladislav Sharkovsky and Emil Ostrovko are two of the many young people in Belarus who were arrested as children and have been imprisoned for minor, non-violent drug-related offences, and whose cases have been a growing matter of concern in the country and internationally. You will have received multiple calls for their and others’ release, and for review of Belarus’ highly punitive anti-drug policies.
With the rapid spread of COVID-19 virus, their health and potentially life, and those of numerous other prisoners are at risk, and this risk is growing daily. States have a duty to review the need for continued custodial detention and should consider if the current pandemic qualifies prisoners for early or conditional release or other alternative non-custodial measures. The authorities should take into account individual circumstances and the risks posed to groups at risk, such as those with serious medical conditions and those with a weakened immune system.

In light of the above, I urge you to:
- Consider without delay and approve an early or conditional release for Vladislav Sharkovsky and Emil Ostrovko, as they are at heightened risk of becoming severely ill due to COVID-19;
- Implement a process to promptly review the need for continued custodial detention of all prisoners in Belarus who are at heightened risk due to COVID-19, including people with pre-existing medical conditions;
- Review the country’s anti-drug policy and end the practice of imprisoning children for minor, non-violent drug-related offences under Article 328, and take measures to release all children and young people who were children at the time of the offence.

Yours sincerely,