Action de rue contre la peine de mort en Biéorussie © AI
Action de rue contre la peine de mort en Biéorussie © AI

Biélorussie Arrêtons le dernier bourreau de l'Europe

13 janvier 2011
La Biélorussie est le dernier pays en Europe à pratiquer la peine de mort. En collaboration avec d'autres organisations, Amnesty International lance une pétition en ligne , pour mettre un terme définitif à cette pratique indigne en Europe.

2009 a été une année historique: pour la première fois dans l’histoire, aucune exécution n’a eu lieu dans toute l’Europe. Malheureusement, le rêve devait déjà s’arrêter en mars 2010: la Biélorussie exécutait alors deux prisonniers par un commando d’exécution. Actuellement, trois hommes se tiennent dans les couloirs de la mort en attendant leur exécution.

L’abolition de la peine de mort en Biélorussie, et ainsi dans toute l’Europe, est une priorité claire pour Amnesty International. Avec des groupes défendant les droits humains en Biélorussie, Amnesty a lancé une pétition en ligne pour un moratoire sur les peines de mort. Le centre des droits humains «Viasna» de Minsk et le Comité d’Helsinki biélorusse participent également à cette action.

En ligne contre la peine de mort

La peine de mort est particulièrement problématique en Biélorussie. En effet, elle est appliquée par un système judiciaire douteux et d’une manière qui viole incontestablement les standards du droit international. Selon des preuves credibles, les détenus sont torturés et maltraités pour leur extorquer des «aveux». Les prisonniers condamnés n’ont pas toujours de possibilités effectives de recours contre le jugement. Le caractère cruel et inhumain de la peine de mort est encore renforcé par le comportement général des autorités: ni les prisonniers ou prisonières, ni leurs familles ne sont jamais mis·e·s au courant de la date de leur exécution. Les détenu·e·s doivent vivre dans l’angoisse constante d’être soudainement cherché·e·s pour leur exécution.

La pétition est adressée au président et au parlement de Biélorussie pour qu’ils se prononcent pour un moratoire sur les exécutions – cela serait un premier pas vers l’abolition complète de la peine de mort. Signez la pétition en ligne (anglais).

Manifestation après les élections

Après les élections de décembre 2010, le régime du président Alexander Lukaschenko a réagi avec une violence massive aux manifestations pacifistes de l’opposition. Sept des neuf candidats de l’opposition et plus de 500 autres personnes ont été arrêtées et un grand nombre d’autres battues. Amnesty International critique les violations des droits humains du régime de Lukaschenko et lance une action urgence pour les personnes arrêtées.

Pour en savoir plus