Discrimination La France renvoie les Roms

octobre 2010
Les premiers Roms à avoir été expulsés de France sont arrivés en Roumanie le 19 août 2010. Le ministre français de l’Immigration, Eric Besson, avait annoncé le renvoi d’environ 800 personnes jusqu’à la fin août. Les Roms, qui ont acceptés le renvoi volontaire, ont touché 300 euros par adulte et 100 euros par enfant.

Le coup d’envoi de la décision de la France de démanteler, dans les trois mois suivants, 300 campements informels de Roms, a déclenché de violentes protestations chez les gens du voyage à Saint-Aignan, où un jeune homme a été tué par balle par les policiers, suite au refus du conducteur d’obtempérer à l’arrêt du véhicule où il se trouvait.

A ce jour, 51 campements ont déjà été évacués et détruits par la police. Les habitant.e.s ont été provisoirement placés dans des logements de secours.