France Interdiction du port du voile intégral en public

11 avril 2011
Amnesty International condamne l’arrestation de plusieurs personnes, y compris deux femmes portant le voile intégral, qui manifestaient contre la loi interdisant le port en public de tout vêtement masquant le visage. Il semble que les personnes appréhendées par la police aient été libérées après avoir été interrogées.

La loi est entrée en vigueur ce lundi 11 avril. La police a indiqué que ces personnes avaient été interpelées pour avoir participé à une manifestation interdite dans le centre de Paris.

«Les femmes qui vivent en France ont le droit à la liberté de religion et d’expression, a déclaré John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International. Elles doivent être également libres de manifester lorsque ce droit est violé.»

«Cette loi n’est pas à l’honneur de la France, pays qui se targue de promouvoir et protéger les droits humains, y compris la liberté d’expression.»

«Ce texte qui empêche des femmes en France d’exprimer leurs valeurs, leurs croyances et leur identité devrait être supprimé.»