Expulsions forcées de la population de quartiers roms à Rome

Mai 2011
Toutes les personnes vivant dans trois quartiers roms illégaux à Rome ont été expulsées ces dernières semaines. Ces expulsions s’inscrivent dans le mouvement d’expulsions forcées qui ont déjà eu lieu dans la capitale italienne. D’après les indications d’ONG, au moins 30 quartiers roms ont été démantelés depuis début avril 2011. Cette situation est préoccupante, car ces expulsions pourraient aussi entraîner celles de la population d’autres quartiers roms de la capitale.

Au cours de la semaine qui a précédé Pâques, grâce à la pression de la société civile, des logements de fortune ont été aménagés par une organisation religieuse pour les familles expulsées et le gouvernement a officiellement promis de mettre d’autres locaux à disposition pour les prochaines semaines.

Amnesty International Italie a remis aux autorités de la ville de Rome, le 3 mai 2011, les 27’000 signatures récoltées en l’espace de 10 jours par le mécanisme de prévention des expulsions forcées. Vous trouvez un compte rendu de la remise des signatures d’Amnesty International Italie (en italien) ici.

Amnesty International continue d’observer attentivement la situation.

Plus d’informations sur ce thème (en anglais) ici.

Participer à l'action  internationale en ligne qui appelle à la fin immédiate de toutes les expulsions forcées et au respect des droits des Roms en Italie.