Les «Iuventa10» - Sept des dix membres du navire accusés © Paul Lovis Wagner
Les «Iuventa10» - Sept des dix membres du navire accusés © Paul Lovis Wagner

Italie: Action lettre pour les «10 du Iuventa» Arrêter la criminalisation de sauvetage

Lettres contre l'oubli de septembre 2020
En août 2017, avec la saisie du navire Iuventa par les autorités italiennes, a démarré une enquête longue et complexe contre les 10 membres de l’équipage. Cela fait près de trois ans qu'ils attendent les conclusions de l’enquête, sans avoir été formellement inculpés.

Les «10 du Iuventa» sont les membres de l’équipage du Iuventa, un bateau de sauvetage appartenant à l’ONG allemande Jugend Rettet. Le 2 août 2017, avec la saisie du navire par les autorités italiennes a démarré une enquête longue et complexe contre les 10 membres de l’équipage, surnommés les «10 du Iuventa» (= (Pia, Sascha, Dariush, Zoe, Laura, Ulrich, Hendrik et trois autres membre de l’équipe).

Bien qu’ayant sauvé 14.000 personnes, ils sont accusés d’avoir facilité l’entrée irrégulière de réfugié·e·s et de migrant·e·s lors de trois opérations de sauvetage différentes menées en 2016 et 2017.

Cela fait près de trois ans que les «10 du Iuventa» attendent les conclusions de l’enquête, sans avoir été formellement inculpés par la procureure de Trapani. L’organisation indépendante Forensic Architecture a reconstitué les événements et a réuni des éléments de preuve montrant que l’équipage du Iuventa sauvait des vies. Amnesty International demande que l’enquête soit annulée.

Amnesty International a lancé une action pour soutenir les «10 du Iuventa». En donnant plus de visibilité à cette affaire, en sensibilisant et en mobilisant l’opinion publique en Europe – en particulier dans les pays d’origine des membres de l’équipage du Iuventa, à savoir l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Portugal –, nous voulons faire pression sur le parquet italien pour qu’il annule l’enquête et classe l’affaire sans suite. Si, au contraire, la procureure décidait d’engager des poursuites, les pressions exercées permettraient d’obtenir de celle-ci qu’elle retienne des chefs d’accusation moins graves et inculpe un plus petit nombre de personnes.

Les «Iuventa10» sont les lauréats du prix des droits humains de cette année décerné par Amnesty International Allemagne et sont au centre de la campagne «Retten verboten» («Sauver interdit») (amnesty.de/retten-verboten).


Veuillez écrire une lettre courtoise en italien ou français à la procureure italienne de Trapani, Mme Brunella Sardoni, pour lui demander d’annuler l’enquête absurde ouverte contre les «10 du Iuventa».

PROPOSITION DE LETTRE et revendictions en français
(modèle de lettre en anglais voir tout en bas)

Madame la Procureure,

Le 2 août 2017, avec la saisie du Iuventa – un bateau de sauvetage appartenant à l’ONG Jugend Rettet – par les autorités italiennes a démarré une enquête contre les 10 membres de l’équipage, surnommés les 10 du Iuventa.

Bien qu’ayant sauvé 14.000 personnes, ils sont accusés d’avoir facilité l’entrée irrégulière de réfugié·e·s et de migrant·e·s lors de trois opérations de sauvetage différentes menées en 2016 et 2017.

Cela fait près de trois ans que les 10 du Iuventa attendent les conclusions de l’enquête, sans toutefois avoir été formellement inculpés par la procureure de Trapani. L’organisation indépendante Forensic Architecture a reconstitué les événements et a réuni des éléments de preuve montrant que l’équipage du Iuventa sauvait des vies.

Cette situation me préoccupe beaucoup, et je vous demande d’annuler instamment l’enquête ouverte contre les 10 du Iuventa.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Madame la Procureure, à l’expression de ma haute considération.
 

Crise de Corona: Info envois par poste

L’envoi de lettres PRIORITY est de nouveau possible dans presque tous les pays d’outre-mer. Veuillez tenir compte des limitations encore en vigueur dans l’offre selon les pays. Elles sont publiées dans les restrictions de circulation de la Poste Suisse. Si les lettres ne sont pas distribuées au pays de destination, nous vous demandons d’envoyer votre lettre par e-mail, fax ou les médias sociaux (si disponibles) et/ou de l'envoyer via l'ambassade avec la demande de transmission à la personne désignée.

Adresser la lettre à la procureure italienne de Trapani:

(À ce stade de l’action, le mode de communication privilégié pour cibler la procureure est l’envoi de lettres par la poste)

Dott.ssa Brunella Sardoni
Sostituto Procuratore
Procura della Repubblica presso il Tribunale di Trapani
Via XXX gennaio 91010 Trapani (TP)
Italie/Italia

Formule d’appel : Gentile Procuratore / Madame la Procureure,
 

Copies à

Ambassade d'Italie
Elfenstrasse 14
3006 Berne

Fax: 031 350 07 11
E-mail: berna.ambasciata@esteri.it

 

Vous trouverez un modèle de lettre en français à la page 4
» du fichier Word ici
» du fichier PDF ici


Taxe postale PRIORITY: Europe: CHF 1.50

 


Model letter in english:

Dear Prosecutor Sardoni,

I am concerned about the ongoing investigation against the "Iuventa10" – the crew members of the rescue ship Iuventa which was impounded by the Italian authorities on 2 August 2017.

Despite having rescued 14,000 people, they are accused of "facilitating the irregular entry of refugees and migrants" in relation to three separate rescue operations that happened in the Mediterranean in 2016 and 2017.

The "Iuventa10" have been waiting for the outcome of the criminal investigation for almost three years, with no formal charges brought against them. The independent organization Forensic Architecture has reconstructed the events and gathered evidence showing that the Iuventa crew were saving lives.

I therefore urge you to drop the investigation against the "Iuventa10".

Yours sincerely