Justyna Wydrzyńska © Grzegorz Żukowski
Justyna Wydrzyńska © Grzegorz Żukowski

Pologne: Action lettre pour Justyna Wydrzyńska Menacée de prison pour avoir défendu défendre le droit l’avortement

Lettres contre l'oubli de novembre 2022
Justyna Wydrzyńska fait l’objet de poursuites pour avoir défendu le droit à un avortement sécurisé en Pologne. Si elle est reconnue coupable, elle encourt jusqu’à trois ans de prison.

La militante pour les droits des femmes Justyna Wydrzyńska fait l’objet de poursuites pour avoir défendu le droit à un avortement sécurisé en Pologne. Elle a été inculpée d’«aide à l’avortement» et de «possession de médicaments sans autorisation en vue de les mettre sur le marché». Si elle est reconnue coupable, elle encourt jusqu’à trois ans d’emprisonnement. Les poursuites doivent être abandonnées immédiatement. Il s’agit de la première affaire en Europe dans laquelle une personne militante est poursuivie pour avoir facilité un avortement en fournissant des médicaments.

En Pologne, l’accès à l’avortement est extrêmement restreint. Et le fait d’aider une femme à avorter en dehors des limites autorisées est puni par la loi. Les charges retenues contre Justyna Wydrzyńska relèvent d’une tentative délibérée de mettre un terme à ses activités militantes légitimes, en l’occurence son soutien au droit des femmes – et de toute personne enceinte – à un avortement sécurisé en Pologne.

- - -

Pour en savoir plus:
Article sur amnesty.org (en anglais):
My first hearing: a letter from Polish abortion activist Justyna

Article sur vice.com (en anglais):
She Sent a Woman Abortion Pills. Now She Faces 3 Years in Prison

- - -

Veuillez écrire une lettre courtoise en polonais, anglais ou français au procureur général de la République de Pologne:

Proposition de lettre et revendictions en français
(Modèle de lettre en anglais cliquer ici ou voir tout en bas)
(Réseaux sociaux: infos voir plus bas)

Monsieur le Procureur général,

Je vous adresse ce courrier afin d'exprimer mes vives préoccupations quant aux accusations qui pèsent sur la défenseure des droits humains Justyna Wydrzyńska. Celles-ci découlent uniquement de son militantisme en faveur de l'accès à un avortement sûr. Justyna Wydrzyńska est inculpée d'avoir aidé à pratiquer un avortement, sur la base de l’article 152.2 du Code pénal polonais, et de «détention de médicaments non autorisés dans le but de les introduire sur le marché», au titre de l’article 124 de la Loi pharmaceutique. Si elle est reconnue coupable, elle risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement.

J’insiste sur le fait que les lois en Pologne qui restreignent l'accès à l'avortement – autorisé uniquement lorsque la santé ou la vie de la femme enceinte est en danger ou lorsque la grossesse est le résultat d'un viol ou d'un inceste – et criminalisent les personnes qui pratiquent ou aident à pratiquer une interruption volontaire de grossesse mettent la vie et la santé des personnes enceintes en péril et bafouent les obligations de la Pologne au titre du droit international relatif aux droits humains et des normes en la matière. C'est précisément à cause de ces lois délétères que le soutien qu'apporte Justyna Wydrzyńska aux personnes dont les besoins sanitaires sont négligés et niés par le système de santé polonais est crucial et peut sauver des vies.

Je vous prie instamment d'abandonner toutes les charges retenues contre la défenseure des droits humains Justyna Wydrzyńska.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur général, à l’expression de ma haute considération.
 

Adresser la lettre à

Procureur général de la République
M. Zbigniew Tadeusz
Ziobro ul. Postępu 3 02-676
Varsovie
Pologne

E-mail: biuro.podawcze@pk.gov.pl

- Salutation: Dear Prosecutor General / Monsieur le Procureur général
- Taxe postale: CHF 1.80

Copies à

Ambassade de la République de Pologne
Elfenstrasse 9
3006 Berne

Fax: 031 358 02 16
E-mail: berno.amb.sekretariat@msz.gov.pl

 

Télécharger la description des lettres du mois de novembre avec les modèles de lettre en français
» fichier Word ici
» fichier PDF ici
 


Social media guidANCE (English)

Twitter:

Target Prosecutor General and his office:
@PK_GOV_PL @ZiobroPL

Activist Justyna in #Poland risks prison for defending the right to safe abortion. All charges against her should be immediately dropped. Access to safe abortion is a human right @ZiobroPL @PK_GOV_PL

No one should be punished for supporting people’s right to access safe abortions. All charges against Justyna should be immediately dropped @ZiobroPL  @PK_GOV_PL

Justyna defends the right to safe abortion in #Poland. She faces charges for her activism. @ZiobroPL @PK_GOV_PL drop all charges against Justyna.

I stand in solidarity with Justyna for defending the right to safe abortion in #Poland. Access to safe abortion is a human right. @ZiobroPL @PK_GOV_PL drop all charges against Justina.

Instagram:

Tag Abortion Dream Team aborcyjnydream

 


Model letter in english:

Dear Prosecutor General,

Women rights’ defender Justyna Wydrzyńska faces prosecution for defending the right to safe abortion in Poland. She has been charged with "helping with an abortion" (Article 152(2) of the Penal Code) and "possession of medicines without authorisation for the purpose of introducing them into the market" (Article 124 of the Medicines Act). She is facing up to three years in prison if convicted.

I am concerned that the charges against Justyna Wydrzyńska are a deliberate attempt to shut down her legitimate activism and support the rights of women and all pregnant people to access safe abortions in Poland.

I urge you to drop all charges against Justyna Wydrzyńska. Please do not bring any further charges against the human rights defender or against any other activists that would criminalize them for providing life-saving aid to people seeking an abortion.

Yours sincerely,